BFM Auto

Cette Ferrari 250 GTO pourrait devenir la voiture la plus chère au monde

Cette 250 GTO est le second exemplaire produit par Ferrari. Elle est estimée 500 fois plus chère que son dernier prix public connu, soit à plus de 50 millions d'euros.

Cette 250 GTO est le second exemplaire produit par Ferrari. Elle est estimée 500 fois plus chère que son dernier prix public connu, soit à plus de 50 millions d'euros. - Talacrest

La maison d’enchères Talacrest met actuellement en vente une Ferrari 250 GTO bleue. Seconde 250 GTO assemblée par Ferrari, elle est estimée à plus de 50 millions d’euros.

Cette Ferrari 250 GTO bleue est un Guiness Book of Records à elle seule. La 250 GTO étant déjà un modèle propre aux superlatifs, cet exemplaire à la carrosserie azur pourrait bien tenir une place à part dans l’histoire de l’automobile.

Actuellement mise en vente par la maison d’enchères Talacrest dans le Grand Londres (Grande-Bretagne), les experts s’attendent à la voir battre tous les records de prix, pour devenir la voiture la plus chère de l’histoire, à plus de 45 millions de livres (plus de 52,3 millions d’euros)... Soit plus de 500 fois son dernier prix public connu, 125.000 dollars en 1978 (soit l’équivalent de 103.000 euros si cette monnaie existait à l’époque)!

Le 0 à 100 est abattu en 6,1 secondes.
Le 0 à 100 est abattu en 6,1 secondes. © Talacrest

Un exemplaire exceptionnel

Cette estimation astronomique tient d’abord à l’histoire de cette voiture. Estampillée du numéro de châssis 3387, cette Ferrari 250 GTO fut en effet le second exemplaire produit par la marque italienne. Sortie d’usine le 16 mars 1962, elle fut surtout la toute première 250 GTO à être engagée sur circuit. Cette même année 1962, elle s’aligne au départ des 12 Heures de Sebring, et finit 2e au classement, 1ère de sa catégorie.

La même année, elle court aussi aux 24 Heures du Mans et prend la 1ère place de la catégorie 3000cc, terminant 6e au classement général. Son engagement en compétition permit à Ferrari de mettre au point les 250 GTO suivantes, c’est certainement grâce à cette jolie bleue que ce modèle est devenu la Ferrari de course ultime, voire la voiture de course ultime pour de nombreux collectionneurs. Propriété alors du coureur et collectionneur américain Robert Bob Grossman, elle achève sa carrière sportive en 1965, et passera entre les mains de nombreux fans de voitures aux Etats-Unis. Elle court depuis régulièrement dans des évènements dédiés aux modèles de collection.

Sous le capot, la 250 GTO dispose d'un V12 3 litres de 300 chevaux.
Sous le capot, la 250 GTO dispose d'un V12 3 litres de 300 chevaux. © Talacrest

Un modèle exceptionnel dans l'Histoire

Ce prix record tient ensuite au pedigree de la Ferrari 250 GTO. Ce modèle s’est en effet imposé comme "LA" voiture que recherchent les collectionneurs, fans d’anciennes comme investisseurs avisés. Seuls 36 exemplaires de la 250 GTO ont jamais été produits, d’où sa cote exorbitante. En 2014, le record des ventes d’une voiture de collection est en effet accroché par une 250 GTO, adjugé 38,115 millions de dollars, soit 35,205 millions d’euros! Presque 15 millions d’euros de moins que le prix supposé de cette 250 GTO bleue, selon John Collins, patron de Talacrest.

"J’ai déjà reçu une offre, et je sais qu’elle suscité de l’intérêt, a expliqué au quotidien The Telegraph John Collins. Les élections américaines sont passées et les gens cherchent à investir". Si le marché de la collection se tasse cette année en Europe, il atteint actuellement des sommets aux Etats-Unis. The Telegraph rappelle également qu’habituellement, la vente d’une 250 GTO se fait de manière beaucoup plus confidentielle: ce serait la première fois depuis 1990 qu’une 250 GTO est ainsi vendue aux enchères publiques en Grande-Bretagne.

-
- © -
Pauline Ducamp avec Top Gear