BFM Business

Pourquoi la 504 reste une voiture à part chez Peugeot

La berline fête cette année son cinquantième anniversaire. Repoussée à la suite des événements de mai 1968, voiture de l’année en 1969, sa carrière a duré presque 40 ans. Elle se poursuit aujourd’hui en collection.

En 1968, il y a les évènements de mai, et dans le monde automobile français, la naissance de la Peugeot 504. Pourtant, la berline au Lion n’a rien de révolutionnaire. Elle incarne plutôt un doux ronronnement, ronronnement qui durera 40 ans, avec une jolie carrière internationale et une aura sportive.

Une berline statutaire à la française

Lors de son développement, la 504 n'est en fait qu'une version plus évoluée de la 404, une voiture haut de gamme à la française, statutaire, mais loin d'être originale. Sa carrière est cependant tout de suite bouleversée, comme tout ce qui incarne l’esprit traditionnel à l’époque, par les événements de mai 1968.

Elle devait à l'origine être présentée en juin. Mais le mouvement social à l’usine de Sochaux (Doubs) retarde la sortie de la berline, et la fait donc naître dans la nouvelle ère, héritée des événements. Si l’histoire de la 504 ne tient pas qu’à ce bouleversement de calendrier, il lui donne contre toute attente une petite aura. Comme 'Mai 68', la 504 fête cette année son 50e anniversaire cette année, l’occasion pour Peugeot de la mettre en avant lors du rallye historique du Tour Auto la semaine prochaine, du 23 au 28 avril.

La 504 fait partie des mdèles Peugeot qui portent leur numéro sur le capot.
La 504 fait partie des mdèles Peugeot qui portent leur numéro sur le capot. © Peugeot

En 1968, la 504 vient donc remplacer la 404, et Peugeot joue la carte du renouvellement sans rien révolutionner. La berline se veut familiale, statutaire. La base technique reste celle de la 404, le design reprend le principe du numéro sur le capot, un marqueur qui se retrouve sur la dernière 508, dévoilée il y a quelques semaines.

Coupé-cabriolet et moteur V6

Dessinée conjointement par Pininfarina et le design Peugeot, ses lignes se veulent très conformistes, très carrées. Mais une brisure dans la ligne à l’arrière, puis l’arrivée d'un coupé en 1969, d’un cabriolet, puis sa déclinaison en pick-up, en break, lui donne finalement une allure et une gamme presque exotique. La berline reprend la propulsion de la 404, ses motorisations. La vraie nouveauté technique, ce sont les roues indépendantes, ce qui lui donnent un réel agrément de conduite.

Elue 'Voiture de l'année' en 1969, la Peugeot 504 commence alors une belle carrière, avec notamment le lancement d’une version V6 au milieu des années 70. Le timing est désastreux, en pleine crise pétrolière, mais la 504 poursuivra sa carrière jusqu’en 1983. Si elle participe donc au Tour Auto la semaine prochaine, la 504 a déjà eu une carrière sportive en rallye-raid notamment. Après avoir achevé sa carrière en Europe, elle continuera ainsi d’être produite sur le continent africain. Au total, 3,7 millions de Peugeot 504 ont été produites, ce qui en fait un des modèles français les plus produits de l'histoire automobile hexagonale.

Pauline Ducamp, avec Alison Bertho