BFM Auto

Porsche Macan: pourquoi ça marche

Lancé en 2014, le Porsche Macan pourrait être restylé l'année prochaine.

Lancé en 2014, le Porsche Macan pourrait être restylé l'année prochaine. - Porsche AG

Qui dit Porsche pense immédiatement 911. Pourtant, la Porsche la plus vendue n’est pas le mythique coupé, vitrine de la marque, mais le Macan, le SUV compact lancé il y a 3 ans. Une success story bien orchestrée.

Si Porsche a construit sa légende sur les modèles sportifs, il a bâti sa rentabilité récente sur les SUV, en particulier sur un modèle: le Macan. Lancé en 2014, ce SUV de taille moyenne (4,69 mètres) était encore une fois le modèle le plus vendu de la marque allemande au premier semestre.

"Dans l'industrie automobile, les profits viennent de voitures qui sont demandées par les clients. C'est le cas de Porsche, qui comme Ferrari, peut afficher des prix élevés car il offre aux clients la voiture qu'il désire", souligne un expert du secteur. Avec plus de 50.000 exemplaires écoulés au 1er semestre cette année, et une hausse de 11% des ventes par rapport à la même période l’an dernier, le Macan coche toutes les cases de la success-story.

Un business-model de partage

Le Macan est le second SUV de la gamme Porsche, conçu "pour toucher les femmes et les familles", expliquait lors du lancement il y a 3 ans le constructeur allemand. Le business-model du SUV mélange la promesse de ventes Porsche, de la sportivité et du luxe, avec les économies d’échelle de son propriétaire depuis 2012, le groupe Volkswagen.

La plateforme du Macan est en effet la même que l’Audi Q5, mais Porsche revendique d'avoir retravaillé un grand nombre de composants pour conserver la promesse de conduite introduit avec la 911 au milieu des années 60. Positionné en entrée de gamme, à côté des Boxster et Cayman, le Macan se veut une porte d’entrée chez Porsche. A partir de 58.835 euros en France, il est entre 25 et 30.000 euros moins cher qu’un Cayenne, mais le jeu des options et des différentes versions font rapidement grimper l’addition. Et les marges du constructeur allemand. L’année dernière, sur chacune des 238.000 voitures vendues, Porsche a empoché 16.300 euros de marge.

Une future version électrique?

Après le succès du Cayenne, Porsche a surtout dégainé le Macan au bon moment en plein boom commercial des SUV. Ce type de carrosserie reste en effet de mois en mois le plus plébiscité par les clients. Selon le cabinet de données JATO Dynamics, les ventes de SUV ont grimpé de 29% en Espagne, 20% en France ou encore 3% aux Etats-Unis. La version Porsche bénéficie en plus d’une très forte côte auprès des clients. La dernière étude JD Power, référence américaine des études qualité, a en effet classé le Macan en tête de la catégorie SUV compact premium. De quoi inscrire le SUV dans la durée.

Déjà évoquée lors du salon automobile de Genève (Suisse) en mars, une version 100% électrique du Macan semble se confirmer. Selon le magazine allemand Manager Magazin, la prochaine génération de Macan pourrait disposer d’une version électrique. De quoi suivre la stratégie du groupe Volkswagen de lancer 25 nouveaux modèles électriques d’ici 2025.

Pauline Ducamp