BFM Auto

Pokemon Go: jouer ou conduire, il faut choisir

Aux Etats-Unis ou en France, les forces de l'ordre multiplient les messages de prévention auprès des conducteurs adeptes de Pokemon Go: conduire ou jouer, il faut choisir.

Aux Etats-Unis ou en France, les forces de l'ordre multiplient les messages de prévention auprès des conducteurs adeptes de Pokemon Go: conduire ou jouer, il faut choisir. - Yasser Al-Zayyat - AFP

Un premier accident mettant en cause le jeu Pokémon Go a eu lieu aux Etats-Unis. Les autorités multiplient depuis des deux côtés de l’Atlantique les messages de prudence aux conducteurs.

Alors que les Pokémon et l’automobile faisaient jusqu’à présent bon ménage, le jeu Pokémon Go semble perturber les bonnes relations entre les petits animaux de manga et les bolides à quatre roues. Un premier accident de la route met en effet en cause le jeu aux États-Unis. Le 12 juillet, dans l'État de New-York, un automobiliste de 28 ans est rentré dans un arbre alors qu’il chassait des Pokémon tout en conduisant, détaille le journal The Independant. Le jeu n'a été lancé que le 6 juillet aux États-Unis.

En Irlande du Nord, quelques jours plus tard, les policiers ont arrêté une voiture qui roulait à moins de 25km/h. La petite sœur du conducteur voulait attraper des Pokémon situés à proximité de la route, selon le journal Belfast Telegraph. Le week-end dernier, des automobilistes ont même abandonné leurs voitures autour de Central Park, à New-York. Un Pokémon très rare était apparu dans le parc et piétons comme conducteurs s’y sont rués pour l’attraper, rapporte le site du quotidien anglais The Mirror. Depuis, les mises en garde des autorités se multiplient des deux côtés de l’Atlantique. Sur sa page Facebook, la police irlandaise de Craigavon rappelle ainsi que jouer au volant coûte 3 points et 60 livres (un peu plus de 71 euros) d’amende, et met en garde les piétons trop absorbés par le jeu au moment de traverser.

En France, le jeu devait être lancé le 21 juillet, mais de nombreux joueurs ont déjà ouvert un compte. La Gendarmerie nationale a donc prévenu les chasseurs de Pokémon via son compte Twitter ce mardi: jouer ou conduire, il faut choisir.

Les autorités multiplient depuis les messages de prévention, aussi bien à destination des piétons, qui en jouant, ne font pas forcément attention à la circulation, mais aussi des automobilistes, comme la préfecture de région de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. L'utilisation manuelle du téléphone au volant est interdit par le code de la route et sanctionné depuis le 1er juillet 2015 par un retrait de 3 points et une amende de 135 euros.

P. Ducamp