BFM Business

Peugeot lance la production de sa nouvelle 308 à Mulhouse

Le site alsacien récupère la production de ce modèle à forts volumes, qui était jusqu'ici produit à quelques dizaines de kilomètres, dans l'usine de Sochaux.

C'est un transfert de premier plan pour une des stars de la production automobile française. La nouvelle Peugeot 308 sera en effet désormais produite par l'usine Stellantis de Mulhouse, à quelques dizaines de kilomètres du site de Sochaux où était historiquement assemblée la précédente génération.

Avec plus de 200 millions d'euros investis pour la moderniser, l'usine de Mulhouse est désormais l'une des plus performantes du groupe. Après le départ du SUV Peugeot 2008 pour le site de Vigo, en Espagne, elle tournait au ralenti, avec la production de modèles haut de gamme à volumes limités, la berline Peugeot 508 et le SUV DS7 Crossback.

"Actuellement, nous fabriquons 350 véhicules par jour, sur une seule équipe à une cadence de 52 véhicules par heure et avec la montée en cadence de 308 nous allons créer une deuxième équipe et porter notre potentiel de production à 700 véhicules par jour", explique Thierry Robert, directeur de l'usine de Mulhouse.

L'arrivée de la version break de la 308

Une usine moderne qui sait adapter sa production, avec deux variantes de carrosserie. Peugeot vient ainsi de dévoiler la version break de la 308, qui sera assemblée sur la même ligne de montage.

Peugeot vient de dévoiler la version SW de sa nouvelle 308.
Peugeot vient de dévoiler la version SW de sa nouvelle 308. © JB

L'usine est aussi capable de produire aussi bien des versions thermiques, essence et diesel, qu'électriques, la nouvelle berline proposant aussi une version hybride rechargeable.

"L'usine s'est complètement transformée ces dernières années pour devenir de plus en plus agile, et aujourd'hui on fabrique actuellement plus de 40% de véhicules hybrides à Mulhouse, et si l'évolution devait se poursuivre on est capable de produire jusqu'à 100% de véhicules hybrides", souligne Thierry Robert.
https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto