BFM Auto

Quand les 4x4 baroudeurs passent à l’électrique

Envie d’un vrai baroudeur, mais sans émettre de gaz à effet de serre, c’est possible avec le Bollinger B1, sorte de Defender écolo créé par une start-up new-yorkaise. Le 4x4 électrique, un segment de niche, mais qui a ses adeptes, notamment chez les célébrités.

L’électrique n’est pas l’apanage des SUV, à l'exception (pour le moment) du Tesla Model X. Les 4x4, les vrais, les baroudeurs, y ont aussi droit. Et quand la marque s’appelle Bollinger Motors, on a presque envie de voir ce tout nouveau 4x4 noir dans une course-poursuite du prochain James Bond, avec la marque de champagne éponyme dans la boite à gants.

Du pratique et du rustique

Le design du B1, le nom de ce premier modèle, est plus que minimaliste. Tout en angle droit, des vitres toutes droites également, avec un châssis en aluminium qui embarque les batteries, quatre roues tout-terrain et des rivets un peu partout sur la carrosserie en métal. Le tout donne un aspect très industriel au véhicule dont le but est assez simple: être rustique, afin de passer partout.

Le Bollinger B1 se veut rustique, mais aussi pratique, avec la possibilité de le transformer en modèle presque pick-up.
Le Bollinger B1 se veut rustique, mais aussi pratique, avec la possibilité de le transformer en modèle presque pick-up. © Top Gear - BBC

Avec 1,76 tonne sur la balance, le Bollinger B1 offre la taille d’un Land Rover Discovery, mais avec beaucoup plus de place dans l’habitacle. Il peut en effet se décliner en une sorte de version ouverte, façon pick-up avec benne. Comme l’intérieur se veut minimaliste, sans équipement ni garniture, tout ou presque peut être chargé à l’intérieur.

Les batteries sont nichées dans le châssis en aluminium. Elles ne prennent ainsi pas de place dans l'habitacle.
Les batteries sont nichées dans le châssis en aluminium. Elles ne prennent ainsi pas de place dans l'habitacle. © Top Gear - BBC

Un marché de niche

Le B1 n’est cependant pas le seul vrai 4x4 à être doté d’une motorisation 100% électrique. En 2013, l’une des marques emblématiques du tout-terrain, Land Rover, avait déjà présenté un Defender électrique, sous forme de prototype, au salon automobile de Genève. L’autonomie annoncée n’était que de 80 kilomètres, et depuis, le Defender a pris sa retraite. C’est Jaguar qui a repris le lead sur l’électrique dans le groupe, avec la présentation du concept I-Pace, en attendant la version de série pour 2018.

Autre 4x4 électrique célèbre: le Mercedes Classe G d’Arnold Schwarzenegger. Le gouverneur de Californie a pris livraison de son gros 4x4 en janvier. Exit le moteur thermique, c’est désormais un moteur électrique et un pack de batteries de 80kWh qui équipe le modèle Mercedes. Le SUV disposerait ainsi de plus de 300 kilomètres d’autonomie.

Arnold Schwarzenegger lors de la réception de son Mercedes Classe G électrique en janvier.
Arnold Schwarzenegger lors de la réception de son Mercedes Classe G électrique en janvier. © Kreisel
Pauline Ducamp, avec Top Gear