BFM Auto

Genève 2016: Renault Mégane Estate GT, 205ch et quatre roues directionnelles

Renault a dévoilé le break Mégane au salon de Genève, et surprise, la Mégane Estate a sa version GT de 205ch.

Renault a dévoilé le break Mégane au salon de Genève, et surprise, la Mégane Estate a sa version GT de 205ch. - Olivier MARTIN-GAMBIER

Parce que c’est à la mode, Renault se lance dans le break de chasse (à son échelle). La Mégane Estate GT est présentée à Genève avec 205ch et des roues directionnelles, elle peut donc valoir le coup.

Après la version berline en septembre à Francfort, Renault présente au salon automobile de Genève la Mégane Estate, soit le nouveau break Mégane. Et pour rendre la familiale un peu plus sexy, la marque française a créé une version GT. Le break de chasse façon Renault en somme. Le concept laisse au premier abord sceptique. Mais en y regardant de plus près, ça peut fonctionner, bien entendu sans se calquer sur les grandes références allemandes, mais dans une optique accessible au plus grand nombre.

Quatre roues directionnelles

Tout d’abord, côté mécanique, beaucoup d’éléments viennent de la grande sœur Talisman. La Mégane Estate GT offre ainsi au choix deux motorisations: un diesel de 165ch avec une boite automatique à double embrayage six rapports ou une motorisation essence de 205ch avec une boite automatique à double embrayage sept rapports. Le moteur diesel est particulièrement souple à conduire et les deux boites fonctionnent bien. Premier bon point.

La plateforme est également commune avec les Espace, Talisman etc. Si elle réussit à rendre la grande berline dynamique et joueuse sur route, on peut espérer que Renault a prévu la même chose avec la Mégane. Troisième bon point, cette plateforme permet l'accueil des quatre roues directionnelles, déjà vues sur les Espace et Talisman. Le 4Control, leur nom de scène chez Renault, apporte une précision de conduite, qu’on espère aussi retrouver sur le break.

Le break propose deux motorisations, un diesel de 165ch et un essence de 205ch.
Le break propose deux motorisations, un diesel de 165ch et un essence de 205ch. © Olivier MARTIN-GAMBIER

Un diffuseur et un volant sport

Côté design, la Mégane Estate est à l’image de la berline, plutôt réussi. Les éléments distinctifs de la version GT font un peu gadget, comme une canule d’échappement chromé, un diffuseur arrière profilé ou encore un bouclier sport. Des bagdes GT sont disponibles en option, comme des sièges en alcantara. Le beak offre aussi un volant sport en cuir. Mais le tout a une bonne allure générale, attendons juste le prix des options. Chez les généralistes, Renault possède aujourd’hui l’une des gammes les plus séduisantes et cette Mégane Estate GT y est aussi un peu pour quelque chose.

dossier :

Genève 2016

P. Ducamp