BFM Business

Citroën lance une petite voiture électrique à 6900 euros, l’Ami

Citroën étoffe ce jeudi sa gamme de voitures électriques avec l’Ami. Avec cette toute petite citadine de 2,41 mètres, sans permis, la marque aux chevrons veut aussi inaugurer un nouveau mode de commercialisation des véhicules.

Fidèle à son ADN d’innovation, Citroën cherche une approche inédite dans la mobilité électrique. A côté de la déjà âgée C-Zero ou des utilitaires zéro émission, la marque aux chevrons dévoile ce jeudi l’Ami, une mini-citadine bi-place électrique sans permis limitée à 45km/h.

Elle sera disponible à l’achat, en location ou en auto-partage, avec la possibilité de l’acquérir entièrement en ligne, promet Citroën. La marque aux chevrons s'essaie ici aux nouvelles mobilités, à la recherche d'un public plus jeune qui a déserté ses concessions.

L'Ami de série (à gauche), l'Ami concept (à droite).
L'Ami de série (à gauche), l'Ami concept (à droite). © BFMTV

A mi-chemin entre l’automobile et les nouvelles mobilités

Citroën a fait le choix de dédier sa voiture électrique à la ville. L’Ami ne possède en effet que 2 places, et avec 2,41 mètres de long pour 1,39 mètres de large, elle est clairement plus petite qu’une Smart (28 centimètres de moins). Elle ne pèse en effet batteries comprises que 485 kg, soit 3 fois moins qu’une Zoé de près de 4 mètres.

Certains détails esthétiques rappellent des modèles iconiques de la marque Citroën, comme les fenêtres qui s’ouvrent manuellement vers le haut sur la 2CV, ou des véhicules plus récents comme les bas de caisse façon C4 Cactus.

Dans cette configuration minimaliste, son autonomie reste très limitée. Avec des batteries de 5,5 kWh, elle n’est que de 70 kilomètres. "Combien de kilomètres avez-vous fait pour venir à cette présentation? Et pour repartir? Moins de 30 kilomètres, comme la moyenne quotidienne des Européens", résume Vincent Cobée le nouveau directeur général de Citroën. La recharge prend un peu de temps: 3 heures sur une prise classique 220V. C'est au moins pratique, pas de borne spécifique à rechercher.

Cette configuration est pleinement assumée par Citroën: l’Ami n’a pas vraiment vocation à remplacer les voitures thermiques ou électriques de plus grande taille, mais plutôt les transports en commun ou les scooters. 

"C’est un objet de mobilité urbaine, assume Arnaud Belloni, directeur marketing de Citroën. Nous explorons de nouvelles solutions, ce que veulent les gens. Pas besoin de posséder cette voiture, comme les trottinettes électriques, les vélos en libre-service. Elle est au même qu’un abonnement de téléphone ou de TV: 19,90 euros par mois en location longue durée".

Achat, location ou auto-partage

La location en auto-partage se fera à partir de 26 centimes la minute, ce qui place l’Ami dans les tarifs de location des trottinettes ou vélos électriques en libre-service, selon Citroën. L’Ami sera également commercialisée à partir de 6000 euros, bonus de 900 euros déduit sur les quadricycles électriques. Ce tarif s’explique notamment par la faible autonomie, les matériaux plus que spartiates, l’absence ou presque d’équipements. Le véhicule est frugal, cette valeur prônée par le patron de PSA Carlos Tavares. La voiture sera fabriquée au Maroc, dans l’usine de PSA à Kenitra. Citroën proposera également le véhicule en location longue durée à 19,90 euros par mois.

Une voiture en vente chez Fnac-Darty

Si l’Ami sera accessible via les concessionnaires comme tous les véhicules Citroën, la marque aux chevrons compte aussi la vendre en ligne. Le paiement pourra lui aussi être réalisé par internet, et la livraison directement à la maison. Un représentant de Citroën viendra à domicile remettre les clés et réaliser la prise en mains de la voiture.

L’autre grosse innovation sur ce véhicule reste la vente assurée par Fnac-Darty, avec qui Citroën a noué un partenariat. Une trentaine de points de vente en France vendra ou louera en longue durée le véhicule. Une première en France qui doit permettre à l’enseigne de compléter son offre de mobilité (trottinette électrique et autres engins de déplacement personnel), afin de devenir un leader sur ce secteur. Les commandes de l'Ami doivent ouvrir fin mars.

Pauline Ducamp