BFM Auto

Aurus, la marque d'Etat créée pour Poutine, s’expose au salon automobile de Genève

Présente pour la première fois dans un salon internationale, la marque russe spécialisée dans les limousines attire les badauds. Ils sont nombreux à vouloir découvrir la Senat, la voiture officielle de Vladimir Poutine.

De loin, sa calandre fait penser à une Rolls-Royce, son gabarit à une Mercedes Classe S. Sa teinte "Russian Gold" annonce, elle, la couleur. Au salon automobile de Genève, Aurus a en effet mis les moyens pour présenter sa limousine de luxe, la Senat, du nom d’une des tours du Kremlin.

C’est en effet la première fois que la toute jeune marque russe participe à un événement international, et le Salon de Genève avec son penchant pour les voitures de luxe était tout désigné. Mais plus que sa limousine de série, c’est une version spéciale qui attire immédiatement l’œil sur le stand. Derrière une vitre, sur un parquet brillant, Aurus expose la limousine officielle de Vladimir Poutine.

Une marque voulue par Poutine

Aurus est une marque d’Etat, une création voulue par le Président russe. Le ministre de l’Industrie russe était d’ailleurs présent sur le stand. Denis Manturov assure en personne la communication autour de la marque.

"Nous commençons bientôt à la produire en série, explique le ministre à l’AFP. C’est vraiment une renaissance des voitures haut de gamme en Russie. Vladimir Poutine fait régulièrement ses remarques, nous les notons, il a fait quelques amendements, mais il est vraiment fier de notre Aurus".

"Le marché de l'automobile se porte bien et les grandes fortunes du monde également. Nous sommes Russes, nous savons ce qu'est le luxe", a confié au magazine Challenges Franz Hilgert, le patron de la marque. C'est la première fois en plus de 30 ans que la Russie produit un véhicule haut de gamme. 

Aurus Senat
Aurus Senat © P. DUCAMP BFMTV

Une limousine hybride

Aurus souhaite avant tout se distinguer de Mercedes et consorts par la conception de ses voitures. Dès l’origine, la Senat a été pensée pour être blindée. Elle affiche donc 3,1 tonnes sur la balance. Ensuite, la marque ne développe que des hybrides, avec une plateforme dédiée et modulaire. L’Aurus présentée à Genève embarque un moteur V8 de presque 600 chevaux, associé à un petit moteur électrique. A terme, sur cette plateforme, Aurus compte aussi développer des hybrides rechargeables, des SUV ou encore une berline.

La force de la marque réside également dans son prix: 130.000 euros. Une facture quatre fois moins élevée que les meilleurs tarifs proposés par ses concurrents allemands ou anglais. Pour l’instant, la marque ne commercialise pas la limousine en Europe, mais elle compte exporter en Chine et au Moyen-Orient. Objectif de vente: 5000 véhicules par an.

Pauline Ducamp, avec Léa Fernandes