BFM Auto

La limousine de Vladimir Poutine, nouvelle arme de communication de la Russie

Lors du sommet Trump-Poutine ce lundi, le président russe a utilisé pour la première fois hors de Russie sa nouvelle limousine officielle, vitrine d'un projet de marque de luxe 100% russe.

La première rencontre officielle entre Donald Trump et Vladimir Poutine ce lundi à Helsinki (Finlande) avait des allures de salon automobile. A côté de ‘The Beast’, la Cadillac limousine blindée du président des Etats-Unis, était en effet utilisée pour la première fois à l’étranger la toute nouvelle voiture officielle de Vladimir Poutine, l’Aurus Senat. Et plus qu’une voiture d'apparat, cette limousine de 6,62 mètres se veut aussi une arme industrielle et politique.

Créer une marque de luxe russe

Vladimir Poutine renoue ici avec une tradition soviétique: rouler dans un modèle de prestige fabriqué en Russie afin de montrer la force industrielle du pays. Comme le rappellent les spécialistes de l’histoire automobile Boitier Rouge, le président russe a souhaité dès 2012 abandonner les Mercedes Classe S qui le transportent depuis de nombreuses années, au profit d’une voiture de luxe russe.

Petit souci: les marques locales ont périclité en même temps que l’URSS. Zil, la marque haut de gamme russe, n’existe plus, et mettre à jour l'un de leurs anciens modèles s'avère une utopie. Il faut donc partir d'une page blanche et créer une nouvelle marque. Au-delà des ambitions d'image du président russe, elle pourrait éventuellement faire office d'offre alternative au haut de gamme allemand (et aux marques chinoises) à tous les oligarques et autres dirigeants.

L’Institut central de recherche scientifique et sur les moteurs automobiles (NAMI) est donc missionné sur ce projet plus large qu’un simple véhicule, projet baptisé "Kortezh" (cortège en russe). Le but est donc de créer toute une gamme de véhicules premium russes, dont la limousine du président serait la vitrine. Le NAMI a donc mis au point une offre complète, baptisée ‘Aurus’, qui comprend à côté de cette Senat limousine, une version berline, mais aussi un 4X4, le Komendant, et un minivan, l’Arsenal.

Au total, 12,5 milliards de roubles (soit environ 165 millions d’euros) auraient été investi dans ce projet, selon l’AFP. L’objectif est de commercialiser 5.000 voitures d’ici 2020, concurrençant de grands noms comme Rolls-Royce ou Bentley, mais tout en proposant un tarif moins élevé. Challenges donne un prix de 134.000 euros pour la limousine, et une gamme comprise entre 80 et 100.000 euros.

Avec 6,62 mètres de long, cette limousine serait tout simplement la voiture officielle la plus grande au monde.
Avec 6,62 mètres de long, cette limousine serait tout simplement la voiture officielle la plus grande au monde. © Alexey FILIPPOV / SPUTNIK / AFP

Bye-bye Mercedes, hello Porsche

Si le cahier des charges implique une majorité de pièces russes, le NAMI a cependant dû collaborer avec des constructeurs occidentaux pour mettre au point une technologie efficace. L’Institut s’est ainsi associé à Porsche pour la mise au point de moteurs inédits, dont le V8 4,4 litres de 600 chevaux de la limousine de Vladimir Poutine. Un V12 bi-turbo de 850 chevaux serait également dans les cartons selon les médias russes spécialisés dans l’automobile.

Selon Challenges, l’Aurus Senat limousine serait tout simplement la voiture de chef d’Etat la plus longue au monde, un mètre de plus que celle de Donald Trump. L’Aurus mesurerait selon RT media 6,62 mètres, contre seulement 5,50 mètres pour ‘The Beast’. La limousine russe serait en revanche plus légère: 6,5 tonnes contre 8 tonnes pour la limousine américaine. Peu de détails circulent en revanche sur le blindage, les éléments de sécurité ou encore les éventuelles options inédites de ce modèle. Tout juste sait on que l’Aurus Senat offre une garde au sol de 20 centimètres, ce qui lui donne des airs de limousine hautes sur pattes. Le groupe Sollers, spécialiste russe du 4x4, travaille lui aussi sur ce projet: l’Aurus présidentielle dispose en effet d’une transmission intégrale.

Vladimir Poutine, VRP du projet Aurus

Le Président russe a pris livraison de la limousine au mois de mai, lors de l’investiture pour son 4e mandat de président. Selon Boitier Rouge, Vladimir Poutine n’aurait cependant alors emprunté qu’un prototype, l’industrialisation au NAMI aurait en effet pris du retard. Ce qui n’a pas empêché Vladimir Poutine de faire venir 2 exemplaires de la Senat en Finlande dès la semaine dernière.

Le président russe est en effet le meilleur VRP de ce projet. Selon le media russe RT, il profite en effet depuis plusieurs semaines de différentes rencontres diplomatiques, pour vanter les mérites de son nouveau carrosse auprès d’autres chefs d’Etat, et trouver ainsi des débouchés pour l’automobile de luxe à la russe. La première sortie à l’étranger du monstre en Finlande ne doit donc rien au hasard, avec la présence de la voiture officielle de Donald Trump. Une nouvelle guerre froide se joue-t-elle désormais entre The Beast et la Senat ?

Pauline Ducamp