BFM Business

L’opérateur de trottinettes Dott va bientôt lancer des vélos en libre-service à Paris

Dott va lancer une offre de vélo en libre-service dès mars prochain à Paris.

Dott va lancer une offre de vélo en libre-service dès mars prochain à Paris. - Dott

A partir de mars 2021, 500 vélos électriques seront disponibles à Paris.

Le Vélib aura bientôt un nouveau concurrent, à côté de Jump (ex-Uber, Lime), à Paris. Déjà opérateur de trottinettes en libre-service dans la capitale (aux côtés de Lime et Tier), la startup française va s’y lancer aussi dans le vélo. A partir de mars 2021, 500 vélos électriques Dott seront mis à disposition du public en libre-service. Dott lancera en parallèle son offre à Londres (Grande-Bretagne), "puis dans d’autres villes françaises", précise la marque.

D’après Le Parisien, le nombre de vélos mis à disposition pourrait grimper à 2000 au printemps, soit autant que le concurrent direct dans le free-floating Lime. Un pari risqué, car de nombreux acteurs se sont cassés les dents sur le marché parisien du vélo à partager comme Ofo ou Mobike, arrivés il y a deux ans et vite repartis.

Construire des vélos solides

Dott met en avant deux ans de R&D pour ne pas connaitre les mêmes déboires que ses concurrents.

Nous avons pris le temps de concevoir le bon vélo, confortable pour l'utilisateur, solide et facile à réparer et à maintenir pour nous, nous explique un porte-parole de la marque. Et nous bénéficions de toute l'expérience opérationnelle accumulée sur les trottinettes Dott en libre-service. Cela nous permet de proposer une expérience complémentaire et multimodale à nos utilisateurs".

Les utilisateurs pourront en effet choisir de réserver une trottinette ou un vélo avec la même application. Les tarifs seront d’ailleurs similaires entre les deux types de véhicules: 1 euro pour débloquer la réservation puis 20 centimes la minute, avec des forfaits à la journée, la semaine ou au mois.

Pour contraindre les coûts, Dott exploitera les vélos dans les mêmes entrepôts de recharge, atelier de réparation et avec les mêmes équipes de patrouilleurs. Le gros de l’investissement se trouve en fait dans le développement du vélo à assistance électrique, avec une batterie amovible, vélo qui sera fabriqué au Portugal. Mais Dott ne donne pas de montant pour son investissement.

Elargir son panel de clients

Ce lancement sur le terrain du vélo doit permettre à Dott de gagner en parts de marché dans la capitale. Selon les derniers chiffres du baromètre Fluctuo, 1800 vélos en free floating sont actuellement accessibles dans la capitale.

Les trottinettes sont surtout utilisées par les 18-40 ans. Les vélos vont nous permettre de toucher une population plus âgée mais aussi les personnes qui souhaitent réaliser des distances plus longues", décrypte l’un des deux fondateurs, Maxim Romain, dans Les Echos.
Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto