BFM Business

Les ventes de voitures diesel neuves rebondissent

En mai, les ventes de diesel neufs ont grimpé de 3 points.

En mai, les ventes de diesel neufs ont grimpé de 3 points. - GUILLAUME SOUVANT / AFP

En mai, 36% des voitures neuves vendues étaient des modèles diesel contre 33% en avril. Ce petit retour en grâce n'est pas le fait des particuliers mais de certains professionnels qui reviennent vers ces véhicules moins gourmands en carburant.

Le diesel n’a plus la cote, et pourtant. Le mois dernier, les ventes de voitures neuves roulant au gazole ont augmenté de trois points, selon les chiffres publiés ce lundi par le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA). 36% des ventes des voitures neuves vendues étaient des modèles diesel, contre 33% en avril.

Les professionnels à l'origine de ce rebond

Si les ventes de diesel ont rebondi en mai, les particuliers continuent de se détourner de cette motorisation. Ils sont ainsi 23% à avoir choisi un diesel le mois dernier et 21% depuis le début de l'année d'après les données fournies par notre partenaire AAA Data. 

Les professionnels sont donc à l'origine du rebond enregistré en mai. Pour notamment renouveler les flottes d'entreprises, 44% des achats se sont tournés vers un diesel neuf. Un chiffre en baisse par rapport au même mois l'an dernier, où le diesel pesait encore pour plus d'une vente sur deux chez les pros, mais avec une baisse ralentie par rapport à celle rencontrée depuis le début de l'année.

Regretter son diesel?

Certes, malgré ce rebond, ces chiffres restent encore très éloignés des ventes de l’an dernier (40% des voitures neuves en mai 2018) et surtout de celles de 2014. Le diesel atteignait alors 64% des ventes de voitures neuves. Mais ce léger rebond marque une inflexion dans la chute du diesel.

"Nous sommes à un palier, estime François Roudier, porte-parole du CCFA. Depuis septembre dernier, les ventes oscillent entre 36 et 33%. Les ventes de diesel neufs se stabilisent, et certains consommateurs y reviennent. Certains propriétaires passés à l’essence il y a trois ans, reprennent des véhicules diesel, car les modèles essence consomment plus".

Dans un récente étude, le magazine spécialisé L’Argus avait interrogé ses lecteurs. 70% des automobilistes qui ont acheté une voiture essence dans les trois années précédentes regrettent leur choix. En cause: leur consommation qu’ils jugent excessive. 30% se disaient même prêts à repasser au diesel.

Pauline Ducamp et Julien Bonnet