BFM Auto

Les quais bientôt encore plus embouteillés à Paris

les quais hauts de la rive droite, mais aussi les quais de la rive gauche, ou encore l'avenur Foch seront les plus impactés par la fermeture des quais bas de la rive droite, et l'extension des pistes cyclables.

les quais hauts de la rive droite, mais aussi les quais de la rive gauche, ou encore l'avenur Foch seront les plus impactés par la fermeture des quais bas de la rive droite, et l'extension des pistes cyclables. - Flickr Common - Frank Kresin

Selon des modélisations de trafic dévoilées par Le Parisien, la fermeture des voies sur berge à la sortie de l’été, ainsi que différents travaux d'aménagements pour réduire la place de la voiture à Paris, entraîneront une hausse du trafic sur les voies hautes, mais aussi sur les quais de la rive gauche ainsi que sur les grands boulevards.

La fermeture définitive à la circulation des voies sur berges de la rive droite à la fin de l’été pourrait bien augmenter le trafic, et donc les embouteillages, sur d’autres axes parallèles traversant la capitale. C’est ce que prédit une série d’études de la société d’ingénierie Systra, révélée le 23 mai par Le Parisien.

A la demande de la municipalité et de la préfecture de police, les ingénieurs ont modélisé plusieurs scénarii de report du trafic des voies sur berge, vers d’autres axes, ainsi que l’impact d’une future nouvelle ligne de tramway et de l’extension des pistes cyclables. Et quel que soit le scénario, les quais de la rive gauche, en particulier pour aller vers l’ouest de Paris, et les quais hauts de la rive droite seront les plus impactés.

Chaque heure, 720 voitures en plus sur les quais hauts de la rive droite

Selon les chiffres de Systra, plus de 600 voitures supplémentaires emprunteront chaque heure les quais de la rive gauche vers l’ouest chaque jour, et jusqu’à 720 voitures les quais hauts de la rive droite dans le pire des scenarii. L’avenue Foch et le Boulevard des Italiens vers l’est seront tous les deux aussi plus chargés, une fois les quais fermés. Certaines rues verront ainsi leur trafic journalier augmenter de 80%.

La Mairie de Paris ne s’inquiète pas de ce report du trafic. "Les axes où il y a des reports ont une capacité d’absorption telle qu’il n’y aura pas de saturation, a déclaré au Parisien Christophe Najdovski, adjoint EELV à la maire de Paris en charge des Transports. On peut franchir le cap de la fermeture des voies sur berges rive droite sans créer d’embouteillages monstres dans Paris".

P. Ducamp