BFM Business

Les Français ont acheté plus de voitures neuves l’année dernière

Le marché automobile a progressé de 1,8% l’année dernière, avec presque 2,7 millions de voitures et d’utilitaires légers immatriculés. Les marques françaises représentent 58,5% des ventes de voitures neuves.

Le marché automobile français se porte bien. L’année dernière, les ventes ont progressé de 1,8%, avec plus de 2,2 millions de voitures particulières neuves immatriculées. En prenant aussi en compte les utilitaires, ce sont en fait 2,693 millions de véhicules qui ont été mis à la route l’an dernier en France.

Boom artificiel en décembre

Le mois de décembre a été particulièrement florissant, avec des immatriculations en hausse de 23,9% (voitures particulières et utilitaires)!

"C’est un effet qui est un peu conjoncturel par rapport au changement de malus, qui a lieu cette année, en 2020, expliquait toutefois hier au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC François Roudier, directeur de la communication du Comité des Constructeurs Français d’automobiles. Beaucoup de marques ont passé l’année dernière des véhicules qui allaient être trop malussés cette année. Mais cela vient en plus d’un marché français structurellement très bon, à 2,2 millions de véhicules".

La domination des marques françaises

Les marques françaises ont particulièrement bien tiré leur épingle du jeu. En 2019, les deux constructeurs nationaux PSA (Citroën, DS, Opel et Peugeot) et Renault (Alpine, Dacia et Renault) ont affiché une progression de 0,88% sur l'année avec 1,25 million de véhicules immatriculés. Ils occupent ainsi 58,5% du marché national.

"Les groupes français tiennent à eux deux près de 59% du marché sur l’année 2019, c’est énorme, précise François Roudier. Ce sont des chiffres que nous avions dans les années 80, voire 70. La décennie passée, on était plutôt sur du 52, 53%. Les trois groupes qui cartonnent sur le marché français sont le Groupe Renault, PSA et le Groupe Volkswagen".

Volkswagen très apprécié sur le marché français

Il faut en effet attendre la 14e place du classement des modèles les plus vendus pour trouver un modèle n’appartenant pas aux groupes français. Il s’agit de la Toyota Yaris, produite sur le site du constructeur à Valenciennes dans le Nord. La 15e place est occupée par Volkswagen avec sa nouvelle Polo.

Les marques étrangères ont avancé plus vite surtout en fin d'année, avec un bond de 40,6% des immatriculations en décembre (104.778 unités), qui porte à 906.435 le nombre total de voitures non françaises mises en service (+3,22%). Certaines marques produisant des modèles très sportifs ou de gros SUV ont visiblement anticipé la nouvelle grille du malus, beaucoup plus sévère.

Un marché en baisse en 2020?

Ce nouveau malus et la mise en place de la nouvelle réglementation européenne sur les 95 grammes risquent de compliquer un peu le marché cette année.

"2019 a été une année ambivalente et complexe, tiraillée entre les bonnes ventes et la crise du secteur industriel", a expliqué à l’AFP François Roudier, en prévoyant une "petite baisse" du marché français en 2020. Avec une nuance: le marché restera "calé à un niveau élevé, au-dessus des deux millions de véhicules".
Pauline Ducamp, avec AFP