BFM Auto

Les Français de moins en moins prudents sur autoroute

L'inattention ou les comportements les plus dangereux n'ont pas forcément lieu la nuit sur autoroute, mais bien plus souvent en journée.

L'inattention ou les comportements les plus dangereux n'ont pas forcément lieu la nuit sur autoroute, mais bien plus souvent en journée. - Flickr - Thomas Hawk

Selon l’Observatoire SANEF des comportements routiers sur autoroute 2016, l’inattention au volant comme la conduite après avoir consommé de l’alcool sont en hausse.

Une inattention en hausse sur autoroute, c’est ce qui ressort de l’Observatoire SANEF des comportements routiers sur autoroute*. En 2015, l’inattention est responsable de 16% des accidents mortels, contre 10% l’année précédente. "Cette inattention progresse notamment à cause de l’usage du téléphone, souligne Pascal Contremoulins, directeur Support Exploitation SAPN. Le smartphone ou d’autres appareils distraient le conducteur qui lit alors ses mails, ses SMS par exemple ou en envoie". 55% des conducteurs avouent ainsi utiliser leur téléphone en conduisant.

Conduite sous l'emprise de l'alcool en hausse

Autre élément qui pousse à l’inatention: l’alcool. La conduite sous emprise d’alcool ou de stupéfiants a progressé de 2 points, responsable dans 26% des accidents mortels l'année dernière. "Pour la première fois, nous avons lancé depuis le 15 juin une grande campagne pour lutter contre l’alcool au volant", constate Pascal Contremoulins.

L’observatoire note aussi la hausse de la vitesse sur autoroute: elle est de nouveau présente dans 10% des accidents. 4% des conducteurs dépassent les 150km/h, et 43% des voitures dépassent les 130km/h.

* Cette étude a été réalisée sur une semaine complète d’observations en mars sur une portion d’autoroute test, plane, sans radar automatique, sur environ 140.000 véhicules.

Pauline Ducamp