BFM Business

Les Expressions de l’Auto: pourquoi démarre-t-on sur les chapeaux de roue?

Chaque semaine, BFM Auto décrypte une expression venue du monde de l’automobile. Dans cet épisode, nous nous sommes demandés pourquoi certains automobilistes démarrent parfois sur les chapeaux de roue?

A fond les ballons, comme une fusée, ou sur les chapeaux de roue. Pourtant, aucune trace de cet accessoire aussi utile qu’esthétique calé sous les roues de notre voiture. Il faut remonter au début de l’histoire de l’automobile pour comprendre que le couvre-chef de l’expression chapeaute en réalité les roues des voitures.

Les chapeaux de roues désignaient en effet autrefois les enjoliveurs, ces pièces métalliques qui ornent les roues des voitures. Dans un virage pris un peu trop rapidement, cet élément décoratif pouvait frôler la route. Enfin, pas au point de se coucher comme une moto. Mais les voitures anciennes avaient tendance à plus s’incliner d’un côté dans les virages, avec une tenue de route plus approximative. Ce phénomène de roulis n'a toujours pas disparu, mais il est en général mieux maîtrisé sur les voitures modernes, grâce notamment à l’électronique.

Pour s’incliner dans les virages cependant, il faut déjà rouler à une certaine vitesse. Démarrer sur les chapeaux de roues renvoie donc à un démarrage rapide, avec une certaine précipitation ou des circonstances inattendues. Cette expression s’applique donc aux voitures, mais par extension à toute situation qui prend un rythme parfois inconsidéré. Et pas toujours positif. En ayant un accident de voiture le lundi matin et en perdant votre portefeuille l'après-midi, vous pourrez par exemple dire que votre semaine commence sur les chapeaux de roues.

Julien Bonnet, avec Adrien Hamard et Pauline Ducamp