BFM Business

La circulation inter-files des deux roues de nouveau expérimentée en juin

En  France les ventes de deux roues augmentent plus vite qu'en Allemagne ou en Italie

En France les ventes de deux roues augmentent plus vite qu'en Allemagne ou en Italie - Lionel Bonaventure - AFP

La délégation à la sécurité routière a rencontré les fédérations de motards pour échanger sur les "modalités d'une nouvelle expérimentation de la circulation inter-files", qui n'est officiellement plus autorisée depuis le 1er février.

La circulation inter-files de nouveau autorisée dans certaines zones en France à titre "expérimental"? C'est ce qu'évoquait la Sécurité routière au moment d'annoncer en début d'année que cette pratique serait de nouveau interdite à partir du 1er février en Ile-de-France et dans trois départements (Bouches-du-Rhône, Gironde et Rhône) qui l'autorisait depuis 2016.

Explications sur une décision surprenante

La délégation à la Sécurité routière a rencontré ce jeudi 25 février les fédérations de motards, l'occasion d'en savoir plus sur l'avenir de cette expérimentation.

Dans son communiqué, la Sécurité routière revient tout d'abord sur sa décision qui n'a pas vraiment été comprise par une partie des usagers. Des manifestations de motards avaient ainsi eu lieu un peu partout en France le 20 février dernier.

"La circulation inter-files, bien que n'étant pas prévue par le Code de la route, est une pratique largement répandue, à laquelle les usagers de deux-roues motorisés sont attachés. Les travaux que mène la Délégation à la Sécurité routière depuis 2015 ne visent pas à l'interdire, puisqu'elle n'a jamais été autorisée, ce que certains motards ont peut-être perdu de vue. Bien au contraire, elle vise à étudier les conditions dans lesquelles la circulation inter-files pourrait être autorisée, sécurisée, enseignée, et introduite dans le Code de la route."

Nouveau panneau, formation et nouvelles zones

Pour cette deuxième expérience, les autorités souhaitent modifier le cadre entourant cette circulation.

"Un panneau informant que l'itinéraire emprunté autorise l'inter-files serait déployé dans les zones de l'expérimentation", indique le communiqué, ajoutant qu'il faudrait "intensifier la communication et la formation pour mieux faire connaître ces nouvelles règles".

Autre idée: élargir le nombre de zones concernées par l'expérimentation afin de "bénéficier d'un recueil statistique plus significatif".

Le nouveau cadre en place au mois de juin

L'expérimentation serait donc reconduite dans les 11 départements précédemment concernés (ceux de l'Ile-de-France, du Rhône, des Bouches-du-Rhône, de la Gironde) "et de l'étendre à de nouveaux départements, en tenant compte des préconisations des représentants des usagers de deux-roues motorisés". Le communiqué évoque uniquement la Haute-Garonne, "qui était incluse dans l'expérimentation précédente comme zone témoin".

Deux prochaines étapes sont attendues désormais: un projet de décret précisant les modalités de la nouvelle expérimentation sera transmis au début du mois de mars au Conseil d'État et "son déploiement" est attendu pour le mois de juin.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto