BFM Business

Kalachnikov va produire des motos et voitures électriques pour le civil

Le groupe russe, célèbre pour son fusil d'assaut AK-47, diversifie son offre. En parallèle de ses activités dans le domaine militaire, l'entreprise veut s'attaquer au marché des véhicules électriques grand public.

Et si posséder une Kalachnikov n'avait plus rien de guerrier. Le groupe russe croit au potentiel des véhicules électriques. À la veille de l'ouverture du Forum Armée-2018 dans la région de Moscou, événement où les nouveautés de l'industrie militaire russe sont présentées, le conglomérat a dévoilé en grande pompe ses motos et voitures électriques.

"L’électricité, c'est l'avenir"

L'entreprise estime que tôt ou tard le moteur va disparaître et qu'il faut prendre les devants. "L’électricité, c'est l'avenir, nous le comprenons parfaitement. Les véhicules électriques - les moto et la voiture électrique - que nous avons développés chez Kalachnikov représentent comment nous voyons l'avenir en Russie", explique Olga Boytsova, directrice commerciale des ventes pour les produits civils de Kalachnikov. 

Vladimir Dmitriev, PDG de Kalachnikov par intérim, assure qu'en 2019, sa société lancera "une vente en série de [sa] première moto électrique". "Et croyez-moi ce n'est pas le seul produit que nous allons lancer", ajoute-t-il. Ces modèles de motos et voitures électriques sont pratiques non seulement pour la ville, mais aussi pour faire du tout-terrain ou dans les parcs forestiers, en raison de leur maniabilité et leur compatibilité écologique, avance le dirigeant. 

Un marché mondial

D'après des propos rapportés par l'agence Tass de Sergey Chemezov, directeur de la société Rostec, dont fait partie le conglomérat Kalachnikov, les véhicules seraient commercialisés sous la marque Izh, déjà connue à l'époque soviétique. Les ventes ne se limiteraient pas à la Russie et pourraient également avoir lieu à l'étranger.

Le constructeur a donné peu d'informations sur sa voiture électrique. Les caractéristiques de sa moto électrique UM-1 (Urban Moto) destinée au marché civil sont plus détaillées. Elle peut accélérer jusqu'à 100 km/h en 3,5 secondes avec une autonomie affichée de 150 km. Les concepteurs mettent en avant un faible niveau de bruit et des exigences de maintenance minimales. 

Cette diversification s'inscrit dans un projet plus global de Kalachnikov. La marque multiplie les innovations dans le domaine militaire avec sa remarquée moto volante. Le groupe peut compter sur le succès de son fusil d'assaut pour développer de nouveau projet.

Elise Maillard avec AFP