BFM Business

Hydrogène: Daimler et Volvo s'allient pour fabriquer des piles à combustibles

Daimler et Volvo s'allient pour fabriquer des piles à hydrogène pour les poids lourds.

Daimler et Volvo s'allient pour fabriquer des piles à hydrogène pour les poids lourds. - AFP

La maison-mère de Mercedes et le constructeur suédois Volvo veulent développer des piles à combustible pour les poids lourds, une autre branche de leur activité à côté des voitures particulières.

Le constructeur automobile allemand Daimler et son concurrent Volvo vont s'allier pour construire ensemble des piles à hydrogène pour poids lourds dans le cadre d'une entreprise commune valorisée à 1,2 milliard d’euros.

Diminuer les coûts de recherche et développement

"Les entreprises ont signé un accord préliminaire non contraignant pour la fondation d'une co-entreprise" qui rassemblera les activités de Daimler sur cette technologie et dont le suédois "Volvo achètera 50% pour près de 0,6 milliard d'euros", a indiqué mardi Mercedes-Benz dans un communiqué.

Cette alliance "va diminuer les coûts de recherche et de développement pour les deux groupes et accélérer la mise sur le marché de piles à combustible" pour poids lourds, précise Daimler. "Le contexte de contraction économique actuel a rendu d'autant plus nécessaire une coopération", ajoute le groupe.

Des poids lourds à hydrogène sur la route vers 2025

L'objectif de la coopération est une "production en série" de piles à combustible qui transforment l'hydrogène en énergie électrique pour propulser les véhicules.

Les deux entreprises visent une mise sur le marché de "poids lourds propulsés à l'hydrogène" au court de "la deuxième moitié de la décennie", selon le communiqué. La co-entreprise sera indépendante des deux groupes et "Daimler et Volvo restent compétiteurs sur tous les autres domaines" selon le groupe allemand. Elle rassemblera le site de Mercedes-Benz à Nabern en Allemagne et "d'autres usines au Canada et en Allemagne".

"Le partenariat avec Volvo est une étape importante pour mettre des bus et camions équipés de batteries à combustible sur les routes", estime Martin Baum, patron de la branche poids lourds de Daimler, cité dans un communiqué.

Selon certains experts, les véhicules à hydrogène pourraient s'imposer à long terme devant les véhicules à batterie pour certains usages, à commencer par les véhicules utilitaires. La technologie consiste à embarquer un réservoir stockant de l'hydrogène comprimé qui est transformé en électricité via une pile pour alimenter un moteur électrique. Les partenaires visent un accord final d'ici le troisième trimestre et comptent boucler leur transaction -- soumise à l'accord des autorités de la concurrence -- "avant fin 2020". 

La stratégie du chinois Geely

Les deux compagnies allemande et suédoise ont déjà des liens. Volvo Group, dont Volvo Trucks fait partie, et Daimler partagent en effet le même actionnaire principal: le constructeur chinois Geely. Ce dernier a également racheté en 2010 Volvo Cars, qui fabrique les voitures grands public, à l'américain Ford. Volvo Cars est détenu depuis 2010 par le groupe chinois Geely, dont le propriétaire Li Shufu est actionnaire du groupe Daimler avec près de 10% du capital. 

Pauline Ducamp avec AFP