BFM Auto

Fin du permis de conduire papier en 2033: l'Allemagne s'y prépare, la France pas du tout

Un exemple de permis de conduire allemand, rose, comme les anciens permis français.

Un exemple de permis de conduire allemand, rose, comme les anciens permis français. - Pixabay

Avec le déploiement du nouveau permis de conduire européen, le bon vieux permis en papier ne sera plus valable en 2033. En France, rien n'est encore prévu pour faire face à ce grand remplacement. L'Allemagne, elle, s'organise déjà avec un calendrier très précis.

Les Allemands sont connus pour aimer anticiper et planifier. Leur administration se prépare donc à la fin du permis de conduire en papier programmée par l'Union européenne pour 2033. 

Un permis papier qui doit disparaître

Depuis 2013, le permis de conduire a adopté un format commun au sein des différents pays de l'Union européenne. En France, on est ainsi passé du permis papier ou "permis rose" au document plastifié au format carte de crédit. Cela vaut pour tous les nouveaux documents délivrés depuis 2013. Pour ceux qui disposaient d'un ancien permis, c'est lors d'un renouvellement, en cas de perte par exemple, que le changement s'opère. Principale différence entre ancien et nouveau permis, ce dernier doit être renouvelé tous les quinze ans.

Sauf que le "permis rose" n'est pas éternel. Tous les pays de l'UE sont en effet supposés passer au nouveau format d'ici à 2033. Une date qui semblait particulièrement lointaine en 2013 mais qui l'est un peu moins aujourd'hui.

Changement avancé à 2022 pour les sexagénaires

Pour nos amis allemands, ces quatorze années ne seront pas de trop pour délivrer le permis aux normes à tous les détenteurs de sa version papier. Un calendrier précis de renouvellement vient d'être publié. Le but? Étaler les demandes pour éviter la bousculade aux guichets lorsqu'on s'approchera de la date de la fin du "Rosa lappen" (le surnom allemand du permis papier qui était donc rose comme en France).

Pour les permis délivrés avant le 31 décembre 1998, l'échange doit ainsi être réalisé selon l'année de naissance. Les personnes nées entre 1953 et 1958 ont par exemple jusqu'au 19 janvier 2022 pour effectuer l'opération, soit onze ans avant le changement imposé en Europe. Viennent ensuite les personnes nées entre 1959 et 1964, qui disposeront d'une année de plus, et ainsi de suite jusqu'au personnes nées après 1971. Les personnes nées avant 1953 restent sur la date limite fixée à début 2033, l'année de leur 80 ans.

L'article de Bild revenant sur ce calendrier précise que l'opération sera facturée 25 euros. Les nostalgiques du permis papier pourront conserver leur titre original, qui sera simplement perforée pour être bien considérée comme invalide.

Et en France?

Contactée, la sécurité routière française nous a simplement rappelé la date limite de 2033, précisant qu'il n'y avait pas encore de projet de calendrier comme en Allemagne. 

Il n'est en théorie pas possible d'anticiper 2033 en demandant dès maintenant le nouveau permis. Seuls cinq motifs sont en effet proposés sur le portail en ligne de l'ANTS (l'agence nationale des titres sécurisées): la perte, le vol, la détérioration, la fin de validité ou un changement d'état civil. S'il n'y a priori pas vraiment de risque d'être poursuivi, une demande de nouveau permis pour l'un des motifs cités (perte, vol ou détérioration par exemple) et qui serait inventé, s'assimilerait à une fausse déclaration. 

Les Français disposant d'un permis rose encore en bon état doivent donc attendre patiemment 2033. Ils pourront alors signaler la fin de validité du permis pour obtenir le nouveau. Reste à savoir si dans plus de dix ans, le public ne se sera pas déjà tourné massivement vers les navettes autonomes en autopartage, qu'on pourra évidemment utiliser sans permis de conduire. Il est encore un peu trop tôt pour le savoir.

Julien Bonnet