BFM Auto

Fiat 500: revivez ses 60 ans de carrière en images

Lancée en 1957, la Fiat 500 célèbre ce 04 juillet son 60e anniversaire.

Lancée en 1957, la Fiat 500 célèbre ce 04 juillet son 60e anniversaire. - Wikimedia commons

C’est en 1957 que la plus célèbre voiture italienne est sortie des usines de Fiat. 60 ans plus tard, la 500 version XXIe siècle a tout simplement permis à la marque italienne de survivre. Retour sur une icône devenue ange gardien, qui fête ce 04 juillet son 60e anniversaire.

Avec sa petite bouille rondouillette, elle fait partie de la grande famille des automobiles de légende. Une automobile de légende qui fête ce mardi ses 60 ans! La Fiat 500 est née un 4 juillet 1957 à Turin où elle est dévoilée, fraîchement sortie de l'usine voisine, vaisseau amiral de la marque italienne. 

Mais en réalité, la Fiat 500 n'est pas aussi nouvelle qu'elle y parait, et c'est toute l'histoire de cette voiture. En 1957, Fiat présente déjà la 2e génération de sa petite voiture. Son nom exact est d'ailleurs la "Nuova 500".

La "Nuova", de 1957 à 1975

Quelques années plus tôt, en 1936, l’Italie fasciste de Mussolini a en effet accouché d’une 500 dite "Topolino" ("petite souris" en italien, et nom donné au Mickey de Disney à partir de 1932).

Pour la première 500 et celle qui lui succède, la volonté reste la même: proposer un véhicule fonctionnel, pratique et bon marché. Comme quelques mois plus tard la Coccinelle de Volkswagen en Allemagne, Hitler s'étant inspiré de la Toppolino pour sa "voiture du peuple". On peut voir les deux modèles réunis ici avec leur papa: Dante Giacosa, homme clé de l’industrie automobile italienne, à l’origine de nombreux modèles chez Fiat.

Dante Giacosa, aux côtés de la première 500 "Topolino" et de la "Nuova 500".
Dante Giacosa, aux côtés de la première 500 "Topolino" et de la "Nuova 500". © Wikimedia commons

La première version de la "Nuova 500" de 1957 est équipée d’un moteur bicylindre de 479 cm3 d’une puissance de 13 chevaux. De quoi pouvoir atteindre le 85 km/h. Mais ce modèle, très basique, ne séduit pas les foules. Fiat revoit donc sa copie et propose quelques mois plus tard deux nouvelles versions, avec un moteur qui passe à 15 chevaux pour atteindre les 90km/h. La "500 Normale" ajoute notamment des équipements qui la rendent plus attractive. En 1959, l'apparition du toit ouvrant en toile fait rentrer le soleil dans l'habitacle.

Les ventes de la 500 décollent et culminent dans les années 60. Fiat n'hésite pas à décliner son modèle dans de nombreuses versions. Dès l'année suivant son lancement, Fiat avait déjà lancé une version "Sport". Avec un moteur affichant 21 chevaux de puissance, elle passe la barre des 100 km/h. 

La 500 Sport avec son moteur de 21ch
La 500 Sport avec son moteur de 21ch © Fiat

En 1960, la 500 a été adaptée en version break/fourgonnette, la fameuse Giardiniera.

La Fiat 500 Giardinera
La Fiat 500 Giardinera © Fiat 500 "Miracle à l'italienne" Edtions ETAI

10 ans avant le lancement de la Citroën Méhari, la 500 jouait aussi les voitures de plage avec cette version réalisée par le carrossier italien Ghia: la Jolly.

-
- © Fiat 500 "Miracle à l'italienne" Editions ETAI

En 1972, Fiat présente sa 500 R, la dernière version qui sera produite et qui profite du moteur de la 126 lancée au même moment. Toutes versions confondues, la "Nuova 500" a été écoulée à près de 4,25 millions d'exemplaires, entre 1957 et 1975.

Une photo publicitaire pour la Fiat 500 R
Une photo publicitaire pour la Fiat 500 R © Wikimedia commons

2007: la renaissance

En 2004 à Genève, Fiat présente le concept Trepiùno (trois plus un), reprenant la silhouette de la mythique 500.

Le concept Trepiùno de 2004, annonçant le retour de la 500
Le concept Trepiùno de 2004, annonçant le retour de la 500 © Wikimedia commons

Trois ans plus tard, en 2007, la 500 fait donc son grand retour dans une version modernisée. Elle reprend ainsi la formule néo-rétro à succès de Volkswagen, avec la New Beetle résurrection de la Coccinelle, ou de Mini, relancée par BMW. La 500 de 2007 reprend la plate-forme de la Panda deuxième génération afin de limiter ses coûts de développement, une plate-forme elle-même héritée de Ford. La 500 n'est jamais vraiment nouvelle.

Le succès est au rendez-vous, au-delà des attentes de la marque. Fiat aura d'ailleurs du mal à suivre la cadence au niveau de la production pour répondre à la demande pour sa citadine, portée par son titre de voiture de l'année en 2008. En difficultés financières, le groupe Fiat peut s'appuyer sur ce modèle pour amorcer son redressement. L'icône 500 est ainsi devenue un ange gardien pour Fiat. Lancia n'aura pas la même chance...

La Fiat 500 fait son grand retour en 2007
La Fiat 500 fait son grand retour en 2007 © Flickr c.c.

Cette 500 du XXIe siècle suit le modèle de son ancêtre avec de nombreuses déclinaisons: 500C pour cabriolet, 500L, 500X ou encore une version électrique vendue uniquement aux États-Unis.

En 2015, Fiat offre un léger restylage à sa 500. Il ne faut en effet pas trop changer une formule qui marche: en 2014, elle vient de boucler sa meilleure année avec 180.000 exemplaires vendus.

60 ans ce mardi 4 juillet

Pour ses 60 ans en 2017, Fiat vient d'offrir à sa citadine une édition limitée "Forever Young" limitée à 560 exemplaires. Une énième version qui vient couronner sa brillante renaissance. Signe de reconnaissance ultime, la Fiat 500 entre aujourd'hui au MoMa, le musée d'Art moderne de New-York. Elle devient un élément de la collection permanente, soulignant ainsi son côté mythique.

-
- © Fiat 500, édition limitée "560 Forever Young" pour fêter ses 60 ans en 2017.
Julien Bonnet