BFM Business

Cette petite Fiat 500 est la plus puissante sur le marché

400 chevaux, c'est la puissance de cette version revue et corrigée de la Fiat 500.

400 chevaux, c'est la puissance de cette version revue et corrigée de la Fiat 500. - Top Gear - BBC

400 chevaux, soit presque trois fois la puissance d’une Abarth, et un look très très agressif, c’est ce que propose le préparateur allemand Pogea Racing.

Elle pourrait presque se renommer la Fiat 400, pour coller à sa puissance. Mais ceux qui l’ont créée se sont certainement dit que la nommer Ares 500 appuierait encore un peu plus la démonstration. Il faut dire qu’installer un moteur de 400 chevaux sur un petit modèle de moins de 3,60 mètres de long relève presque de la déclaration de guerre avec la pesanteur. C’est l'oeuvre de l’allemand Pogea Racing, le préparateur qui a imaginé cette version très corsée de la petite Fiat.

Nouvelle carrosserie, diffuseur, carbone, l'Abarth 500 s'est définitivement éloignée de la petite voiture dite féminine.
Nouvelle carrosserie, diffuseur, carbone, l'Abarth 500 s'est définitivement éloignée de la petite voiture dite féminine. © Top Gear - BBC

Officiellement, 410 chevaux

Il l’a tout dabord rhabillée de carbone pour l’alléger, puis chaussée de pneus sport Michelin. Sous le capot, Pogea Racing a conservé le moteur quatre cylindres en ligne turbo de l’Abarth, mais en le recalibrant entièrement pour passer de 140 chevaux (la puissance classique de l’Abarth) à 410 chevaux. Le couple passe lui à 445Nm.

-
- © Top Gear - BBC

Intervient alors une question récurrente dans ce type de préparation, qui conserve le moteur de série: comment la puissance peut-elle augmenter autant avec le même bloc? En réalité ici, Pogea Racing l'a beaucoup retravaillé: nouveaux pistons, nouvelles soupapes d’échappement, une nouvelle culasse, de nouveaux turbos et carter d’huile et injecteurs… Arrêtons ici cette liste longue comme une liste de shopping dans un magasin d’après-vente automobile. Le préparateur a également revu les suspensions et la boite, ainsi que le châssis.

-
- © Top Gear - BBC

En 2015, Pogea Racing avait déjà proposé une version survitaminée de la 500, la KS330, avec comme son nom l’indique, 331 chevaux sous le capot. Mais elle n’atteignait pas les 100km/h en 4,7 secondes comme l’Arès (et accessoirement une Porsche 911). Avec un tel pedigree, cette Arès 500 peut se revendiquer la plus puissante du marché. Et son prix est à la hauteur de sa puissance : à partir de 55.000 euros.

Pauline Ducamp avec Top Gear