BFM Auto

La Coccinelle ne s'appelait pas la Coccinelle, l'histoire de la voiture du peuple par Top Gear

James May retrace l'histoire de la voiture populaire, de la Coccinelle, qui a créé le concept et promettait de la joie aux Allemands, à la Lada 2101, une Fiat revue et corrigée en URSS.

James May retrace l'histoire de la voiture populaire, de la Coccinelle, qui a créé le concept et promettait de la joie aux Allemands, à la Lada 2101, une Fiat revue et corrigée en URSS. - Top Gear

Dans Top Gear, diffusé ce soir sur RMC Découverte, James May revient sur l’histoire des voitures populaires, de la Coccinelle de Volkswagen en passant par la Trabant ou la Lada 2101. Voici cinq histoires méconnues sur ces petites voitures grandement mythiques.

> Quand la Coccinelle s’appelait la Kraft-durch-Freude

La Coccinelle de Volkswagen est sans aucun doute la voiture populaire la plus connue. Normal, c’est elle qui a inventé le concept. "Volkswagen" signifie "La voiture du peuple". Mais au tout début de l'aventure, en 1936, la Coccinelle ne s’appelait pas la Coccinelle, même si elle ressemblait bien à une coccinelle. Elle avait été baptisée la KdF Wagen, soit la "Kraft-durch-Freude" (littéralement la force par la joie), en référence à une institution du régime nazi. La Volkswagen est alors le nom de tout le programme de ce modèle voulu par Adolf Hitler et réalisé par Ferdinand Porsche. La marque VW n’est d'ailleurs enregistrée qu’en 1938 et le patronyme de Coccinelle n’est au départ qu’un surnom. Qui prendra le dessus.

>Quand Elvis conduisait des buggy de plage

La Coccinelle a beaucoup fait pour l’histoire automobile (et même l’Histoire tout court). Elle est ainsi la mère technique du buggy, ce petit véhicule de plage à quatre roues et armatures en tube qui permet de passer à peu près partout. Le premier Buggy de 1963 créé par Bruce Meyers embarque ainsi un châssis et un moteur de Cox. Et moment people: l’un des fans de ce type de voitures était… Elvis!

Trois couleurs étaient seulement disponibles pour la Trabant: le bleu ciel, le blanc écru et cette teinte que James May qualifie de "diarrhée de bébé", une version luxe apparemment.
Trois couleurs étaient seulement disponibles pour la Trabant: le bleu ciel, le blanc écru et cette teinte que James May qualifie de "diarrhée de bébé", une version luxe apparemment. © Top Gear

> Quand la Trabant couleur "diarrhée de bébé" durait 28 ans

La Trabant, c’est la voiture du peuple, façon Europe de l’Est. Sauf qu’elle durait peut-être plus longtemps. Sa longévité moyenne était en effet de… 28 ans! Car, contrairement à la Coccinelle, la Trabant est construite en Duroplast, une invention soviétique mêlant fibres végétales et produits chimiques. Résultat: une carrosserie raisonnablement solide, très légère, ce qui lui donne de la vivacité, mais aussi toxique. Si elle ne rouillait pas (et durait donc longtemps), elle n’était pas non plus recyclable.

> Quand la 500 ne mesurait que 2,75 mètres de long

Une "proto-Smart", voilà comment James May qualifie la toute première Fiat 500, lancée en 1957. La petite Italienne arrive à loger quatre personnes dans seulement 2,75 mètres de long, une véritable prouesse. La Smart actuelle mesure en effet que 2,69 mètres mais n’accueille que 2 personnes. Surtout, l’actuelle Fiat 500 a elle pris presqu’un mètre: elle affiche 3,54 mètres de long.

Le Stig avait des cousins en ex-URSS, lors de la présentation de la Lada 2101?
Le Stig avait des cousins en ex-URSS, lors de la présentation de la Lada 2101? © Top Gear

> Quand Fiat a fabriqué une Lada pour les 100 ans de Lénine

Mais Fiat ne s’est pas contenté de produire des voitures populaires en Italie. La marque a en effet signé un contrat, pour une usine gigantesque en Russie, l’usine de Togliatti pour le constructeur Avtovaz. La Lada 2101, sortie en avril 1970 pour le centième anniversaire de la naissance de Lénine, n’est autre qu’une Fiat 124 retravaillée. Et James May a plein d’hypothèses sur le pourquoi de ce contrat italo-soviétique.

Pour savoir quels constructeurs ont refusé de reprendre Volkswagen et la Coccinelle à la fin de la seconde guerre mondiale, quel modèle était surnommé "la péteuse" en ex-Allemagne de l’Est ou ce qu’avait toujours Gianni Agnelli dans ses poches (selon James May), direction RMC Découverte ce soir mercredi 11 mai à 20h50 pour deux épisodes de Top Gear UK "Ces voitures qui ont marqué l'histoire".

P. Ducamp