BFM Business

Essai - Volkswagen ID.4, l'électrique en format familial

Après l'ID.3 l'an dernier, Volkswagen lance son ID.4, le premier SUV de sa nouvelle gamme 100% électrique. Un modèle très abouti et qui profitera certainement de l'absence de son futur principal concurrent, le Tesla Model Y.

Dans la famille ID, Volkswagen dégaine son SUV. L'ID.4 vient ainsi compléter sa toute nouvelle gamme de véhicules 100% électriques, après l'ID.3 l'an dernier. Pour faire simple: là où l'ID.3 doit incarner l'avenir de la Golf, sa compacte-star, l'ID.4 peut lui être vu comme le successeur du Tiguan, ou du moins un équivalent 100% électrique.

L'ID.4 permet à Volkswagen de proposer son premier SUV 100% électrique.
L'ID.4 permet à Volkswagen de proposer son premier SUV 100% électrique. © RG

Le point fort: un SUV électrique abouti

En résumé, cet ID.4 reprend les principales caractéristiques design de l'ID.3, comme la signature lumineuse à l'avant, mais en version réhaussée. Le résultat est plutôt séduisant, avec un SUV qui fait plutôt penser à un monospace moderne, invitant au voyage.

L'arrière de notre version d'essai propose une signature lumineuse très moderne sur les feux arrière.
L'arrière de notre version d'essai propose une signature lumineuse très moderne sur les feux arrière. © RG

L'intérieur reste une vraie réussite, avec un côté épuré mais moins que sur une Tesla Model 3. Il reste en effet quelques boutons physiques permettant d'accéder facilement à certaines fonctions sur l'écran tactile central qui offre un bon niveau de réactivité. Sur notre finition haut de gamme "1st Max", l'écran tactile offre un format de 12 pouces (10 pouces sinon de série).

C'est surtout derrière le volant que se situe la principale différence avec la Model 3 (et surtout le Model Y, futur concurrent de cet ID.4). Le petit écran des compteurs propose un affichage très pratique et agréable à l'oeil et il est surmonté d'un affichage tête haute très moderne, avec affichage en réalité augmentée des indications de navigation.

L'intérieur de l'ID.4 reprend l'architecture globale proposée dans l'ID.3
L'intérieur de l'ID.4 reprend l'architecture globale proposée dans l'ID.3 © Volkswagen

Sur la route, cet ID.4 se montre à la fois confortable et dynamique (moteur de 154 kW, un peu plus de 200 chevaux), les qualités recherchées sur une voiture électrique moderne. Il est également très agile, avec un rayon de braquage très court identique à celui de l'ID.3. D'autant plus impressionnant pour un véhicule qui partage la même base technique mais qui en impose davantage que la berline compacte.

Gros coup de coeur également pour la signature lumineuse à l'arrière, à decouvrir à la fin de notre vidéo d'essai de cet ID.4, avec une animation d'accueil très réussie visuellement. Petit aperçu ici en photo.

Les feux arrière de l'ID.4 offrent un rendu très moderne sur les versions les plus haut de gamme.
Les feux arrière de l'ID.4 offrent un rendu très moderne sur les versions les plus haut de gamme. © VW

Le point faible: une consommation plutôt élevée

C'est un point important sur une voiture électrique: sa consommation. Elle est en effet décisive pour avoir une idée de l'autonomie réelle de la batterie.

L'ID.4 est proposé avec deux formats de batterie, 77 kWh et 52 kWh pour les versions d'entrée de gamme uniquement (environ 345 km d'autonomie annoncée). Notre version d'essai était donc équipée de la batterie avec le plus de capacité, affichant sur le papier 520 km environ. Ce chiffre varie selon les versions et sur notre finition "1st Max" qui fait le plein d'équipements, elle redescend à 490 km.

Une flèche apparaît directement dans le pare-brise pour indiquer la direction à suivre.
Une flèche apparaît directement dans le pare-brise pour indiquer la direction à suivre. © VW

Cette autonomie théorique s'ajuste donc en fonction de la consommation réalisée. Lors de notre essai, l'ordinateur de bord a mis un peu de temps à l'évaluer, passant ainsi de 328 km à 311 km par exemple en quelques minutes, juste avant de prendre vraiment la route! Avec les températures un peu froides et une consommation un peu élevée du précédent conducteur la veille, cela n'a rien de surprenant mais la perte d'autonomie reste assez importante par rapport à celle annoncée batterie pleine. Et il vaut mieux faire preuve de prudence à ce niveau et avoir une information plutôt pessimiste dans un premier temps, quitte à la réajuster en fonction de notre conduite un peu plus tard.

Bilan de notre essai: 463 km réalisés, avec un trajet empruntant des voies rapides et un peu de ville, et une consommation moyenne de 23 kWh/100 km. C'est plutôt élevé mais à voir ce que donnerait un trajet longue distance réalisé dans des températures plus chaudes.

La recharge sur le réseau Ionity, dont Volkswagen est partenaire, nous a permis de récupérer un peu plus de 220 km d'autonomie en moins de 40 minutes (de 67 km annoncés à 280 km).

En 32 minutes, nous avons récupéré 45,6 kWh, avec une facture de 9,80 euros. A noter qu'en France la recharge est facturée 0,30 euro la minute (facturation au kWh dans les autres pays d'Europe), avec l'abonnement WeCharge à 10 euros par mois qui permet de bénéficier de ce tarif préférentiel.

A quel prix? 55.850 euros en haut de gamme

Notre version haut de gamme est facturée 58.850 euros, soit 55.850 euros si on retranche le bonus écologique de 3000 euros dont peuvent bénéficier les voitures vendues entre 45.000 et 60.000 euros.

Un tarif élevé mais qui reste en ligne avec les très bonnes prestations proposées par ce véhicule. Il reste ainsi compétitif par rapport au futur Model Y, un argument de plus en sa faveur en plus d'être déjà disponible. Les modèles destinés à l'Europe de la version SUV de la Model 3 sera en effet produite à l'usine de Berlin, dont le chantier doit s'achever cet été. "La production devrait commencer mi-2021", indique le configurateur Tesla début avril, avec un prix de départ annoncé à 63.000 euros.

A noter que la gamme ID.4 débute même au prix plancher de 39.370 euros (avec la batterie de 52 kWh, et le moteur 109 kW/148 chevaux), soit 32.370 euros avec le bonus écologique de 7000 euros jusqu'au 30 juin 2021. Il sera intéressant de voir ce que donne cette version d'entrée de gamme au tarif vraiment alléchant.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto