BFM Auto

Départs en vacances: gare à la tentation du téléphone au volant

31% des Français déclarent tenir, par moment, leur smartphone lorsqu'ils conduisent sur autoroute. Une pratique dangereuse, pas seulement pour eux-mêmes.

Attention au piège du téléphone au volant! Alors que ce week-end s'annonce particulièrement chargé sur les routes de France, la sécurité routière appelle à la plus grande vigilance.

Une pratique très dangereuse

La semaine dernière, un véhicule d'intervention de Vinci autoroutes a été percuté par un camion. En cause, l'inattention d'un automobiliste probablement en train d'utiliser son smartphone. L'accident n'a, heureusement, pas fait de blessés.

Regarder l'écran de son téléphone ou juste l'attraper pour répondre à un appel... Cette pratique reste courante alors qu'elle peut désormais exposer le contravenant à une suspension de permis.

Pour preuve, 31% des Français déclarent prendre en main leur téléphone en conduisant sur autoroute, révèle une étude Harris Interactive pour l'ASFA (Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes)* publiée ce vendredi 24 juillet. En outre, 65% des conducteurs déclarent interagir avec leurs écrans (GPS et téléphone) en conduisant sur autoroute. Par rapport à 2018, ces pratiques dangereuses sont en forte hausse.

"Sur autoroute, 57% consultent leur téléphone lorsqu’ils reçoivent une notification (+12% par rapport à 2018), 42% répondent au téléphone en le tenant à la main (+7% par rapport à 2018) et 31% prennent des photos ou des vidéos (+10% par rapport à 2018). Enfin 33% déclarent enregistrer et envoyer des clips vocaux", note ainsi l'étude.

Pensez aux agents autoroutiers

L'étude évoque des comportements très risqués pour les automobilistes mais aussi pour ceux qui travaillent sur le bas côté. Si "les Français sont unanimes pour considérer que les agents autoroutiers sont indispensable pour assurer la sécurité des autoroutes (94%) et qu’ils sont bien visibles (85%), seulement 59% déclarent ralentir, 53% changer de voie systématiquement à l’approche d’une zone d'intervention", souligne le document.

L'occasion de rappeler les bonnes pratiques en la matière, avec ce clip diffusé par la sécurité routière. En approchant d'un véhicule d'intervention ou toute autre voiture à l'arrêt sur autouroute, il convient en effet de respecter un "corridor de sécurité", en ralentissant, voire en changeant de voie si c'est possible.

*Enquête en ligne réalisée par Harris Interactive pour l’ASFA en juin 2020, auprès de 1500 Français âgés de 18 ans et plus.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto