BFM Business

Déconfinement: le vélo est-il beaucoup plus utilisé qu'avant à Paris?

046a/04e8dcee1490a889b8106e411d0c

046a/04e8dcee1490a889b8106e411d0c - -

INFOGRAPHIES. Lors de la première semaine du déconfinement, l'association Vélo et territoires a affirmé que l'usage du vélo avait connu un gros boom dans tout le pays.

Dans le "monde d'après", le vélo est-il beaucoup plus utilisé qu'avant? Oui, selon le réseau de collectivités Vélo et territoires, qui se base sur les données de 182 compteurs disséminés un peu partout en France.

La comparaison entre les mois de mars et mai 2020 (+44% de fréquentation dans l'ensemble du pays) demande cependant certaines précautions. Le déconfinement s'est en effet fait de manière progressif, tous les Français ne sont pas encore retournés sur leur lieu de travail, les étudiants ne reprendront pas les cours avant septembre, les élèves ne retrouveront pleinement leurs établissements que la semaine prochaine. La météo exceptionnelle de la semaine du 11 mai, base de comparaison du tweet ci-dessus, a aussi certainement beaucoup joué pour inciter les Français à choisir le vélo. 

Lorsqu'on compare non plus seulement l'avant et l'après confinement, mais les mois de mai 2020 et mai 2019, la hausse ne s'élève qu'à 11%. De plus, l'augmentation de l'utilisation du vélo est principalement portée par les pistes cyclables rurales (+197%) et périurbaines (+138%). Les Français n'ont pas profité de ce mois de mai 2020 sans pont, ni départ en vacances pour se balader à vélo à 100 kilomètres maximum de chez eux?

Certains semblent bien pourtant avoir changé leurs habitudes de déplacement au quotidien. Dans les villes, le nombre de passages à vélo est en progression de 27%, loin des +44% à l'échelle nationale. 

Comment savoir si le nombre de vélos a augmenté?

Qu'en est-il à Paris, capitale autoproclamée du vélo en déconfinement? Il faut déjà rappeler qu'il est impossible de compter tous les vélos circulant dans la capitale. L'ensemble des pistes cyclables ne sont pas équipées de compteurs - des appareils qui enregistrent le nombre de passages et non le parc de véhicules. Un même vélo passant deux fois le même jour devant le compteur ou deux vélos ne passant qu'une seule fois seront comptabilisés de la même manière.

Plusieurs de ces compteurs n'étaient pas encore installés il y a un an, ce qui limite la comparaison d'une année sur l'autre. Il faut également exclure les pistes en travaux, parfois inaccessibles, au tout début du déconfinement. En prenant en compte ces critères, nous n'avons retenu qu'une vingtaine de compteurs, listés en fin d'article1, pour établir une comparaison pertinente.

Moins de vélos que lors de la grève de décembre

L'infographie ci-dessous compare donc le nombre de passages comptabilisés sur cette vingtaine de pistes, heure par heure en juin 2020 (rouge) et en juin 2019 (gris). Comme on peut le voir, d'une année sur l'autre, la fréquentation des pistes a beaucoup augmenté.

Cependant, la hausse enregistrée en mai 2020 n'atteint pas les records de fréquentation mesurés en décembre 2019 (noir), un mois marqué par la mobilisation contre la réforme des retraites. La grève avait paralysé le métro parisien pendant plusieurs semaines, incitant de nombreux usagers à se servir de vélos. Ce qui parait logique.

Une partie des Franciliens était toujours en télétravail le mois dernier, ou en chômage partiel. De nombreux parents n'avaient pas non plus repris pour garder leurs enfants, les écoles ne fonctionnant alors qu'au ralenti. De plus, même si la fréquentation est restée très basse, une partie du réseau de transports en commun était opérationnelle. 

Piste par piste, l'augmentation des vélos dans la capitale

Fait marquant: le nombre de vélos en circulation à Paris a augmenté en heures creuses. La carte ci-dessous montre ainsi cette augmentation piste par piste dans la capitale.

Cliquez sur les vélos pour afficher la fréquentation en 2019 et 2020.

Pour assurer la mobilité des Franciliens post-confinement, la mairie de Paris a multiplié les pistes cyclables provisoires dans la capitale, afin que les transports en publics ne soient pas saturés. Des pistes qui pourraient être pérennisées en cas de réélection d'Anne Hidalgo, le 28 juin prochain.

1. Voici la liste des compteurs retenus pour la comparaison: avenue Daumesnil, avenue de la Grande Armée, avenue de la Porte des Ternes, avenue Denfert Rochereau, boulevard Auguste Blanqui, boulevard de Magenta, boulevard de Ménilmontant, boulevard Diderot, boulevard Voltaire, pont du Garigliano, quai de Bercy, quai de l'Hôtel de Ville, quai de la Marne, quai François Mauriac, rue d'Aubervilliers, rue Julia Bartet, rue La Fayette, voie Georges Pompidou.

Louis Tanca