BFM Auto

Comment une commune de Seine-et-Marne a fait plier Waze

Le maire de Lieusaint en Seine-et-Marne a obtenu de Waze que l'application modifie ses itinéraires proposés aux automobilistes. Depuis plusieurs mois, la commune devait faire face à des bouchons engendrés par l'application.

Les rues de Lieusaint ont retrouvé leur calme. Cette commune de Seine-et-Marne située à proximité de la Francilienne était pourtant devenue un lieu de passage privilégié des automobilistes. Résultat, la commune de 12.000 habitants se retrouvait confrontée à des bouchons et à un engorgement de ses rues, au beau milieu de quartiers résidentiels. En cause, l'application de navigation Waze qui dirigeait les automobilistes vers cette commune devenue un itinéraire de contournement.

Face à ce flot de voitures et aux nuisances rencontrées par les habitants, le maire de la commune Michel Bisson est parti en guerre contre l'application. L'an dernier, l'élu a fait installer six feux tricolores dont l'un à l'entrée de la commune. Des rues ont également été mises à sens unique pour rendre l'itinéraire moins attractif aux automobilistes.

"Marquer son territoire" face à Waze

Refusant que sa commune ne serve de déviation, le maire de Lieusaint réclamait également des actions de la part de Waze. C'est maintenant chose faite, puisque l'application propose désormais un autre itinéraire. 

"Les services publics, la puissance publique doivent marquer leur territoire, c'est ce que nous avons fait de manière très ferme. Cette trajectoire (...) est aussi sur le territoire de Lieusaint mais sur des voies de flux, sur des voies départementales et ne traverse absolument plus un quartier résidentiel", se réjouit Michel Bisson sur BFM Paris. 

Depuis le mois de novembre, le maire constate de ce fait une diminution du trafic de 40 à 50%.

L'exemple de Lieusaint pourrait inspirer d'autres communes d'Ile-de-France également confrontées à des bouchons créés par l'application Waze. A Meudon, en l'absence de réaction de Waze, le maire envisage lui aussi de mettre en place des feux en amont et des sens interdit. En attendant certains habitants rusent et tentent d'utiliser l'application à leur avantage en signalant des bouchons virtuels pour pousser les automobilistes à choisir un autre itinéraire. 

Marguerite Dumont avec Carole Blanchard