BFM Business

Comment sera calculé le malus automobile en 2019

Même une "petite" Twingo (pas forcément GT) peut désormais être frappée par un malus

Même une "petite" Twingo (pas forcément GT) peut désormais être frappée par un malus - Renault

Le gouvernement vient de dévoiler la nouvelle grille 2019 du malus automobile, avec un seuil de déclenchement rabaissé à 117 grammes de CO2 par kilomètre. Les montants se retrouvent à un niveau inférieur que ceux de l'an dernier mais ils s'appliquent à des taux de CO2 relevés avec la nouvelle norme d'homologation.

La nouvelle grille du malus automobile vient d'être publiée. Comme prévu, le seuil de déclenchement, c'est à dire le niveau d'émission de dioxyde de carbone (CO2) à partir duquel un acheteur de véhicule neuf doit payer une taxe supplémentaire, a été abaissé à 117 grammes de CO2 par km, contre 120 en 2018.

Le premier malus démarre donc à 3 g de CO2/km de moins que l'an dernier mais avec un montant de 35 euros et non de 50 euros. Le malus maximum reste lui inchangé, mais il se déclenche à un taux un peu plus élevé que par le passé. A partir de 191 g CO2/km il faut ajouter 10.500 euros au prix d'achat du véhicule, contre 185 g CO2/km auparavant.

Pourquoi le malus baisse

Par rapport au projet initial qui prévoyait des hausses pour chaque niveau de malus, le dispositif final pour 2019 s'oriente finalement à la baisse. Un changement important par rapport à ce qui se faisait depuis l'instauration du malus, avec une progression régulière des montants, et qui peut paraître incohérent avec la volonté d'accélérer la lutte contre la pollution.

L'an dernier, la hausse atteignait par exemple plus de 200% pour les voitures émettant 127 grammes.

Pour le malus 2019, la baisse est quasi-générale: seul le niveau d'émission à 121 g CO2/km progresse de 3,7%, passant de 53 à 55 euros. Après avoir encaissés les plus fortes hausses l'an dernier, ce sont les niveaux de CO2 les plus faibles qui voient le plus les montants diminuer. De 127 g CO2km à 131 g CO2/km, la baisse dépasse les 50%.

Depuis septembre, le référentiel a en effet changé et les voitures neuves émettent (sur le papier) davantage de CO2. Si on reprend l'exemple d'une Twingo SCe 70, dont les émissions sont passées de 105 à 125 grammes de CO2, on est donc passé de la zone neutre (ni malus ni bonus), à 113 euros de malus depuis septembre. A partir de janvier 2019, le montant à verser sera ramené à 75 euros.

Julien Bonnet, avec Emeline Gaube