BFM Auto

Comment Citroën révolutionne à nouveau les suspensions

Ce C4 Cactus a servi de démonstrateur pour les nouveaux amortisseurs à butée hydrauliques qui incarnent le nouveau confort mythique de Citroën.

Ce C4 Cactus a servi de démonstrateur pour les nouveaux amortisseurs à butée hydrauliques qui incarnent le nouveau confort mythique de Citroën. - Citroën

Arrêtez tout, Citroën remet en selle son légendaire confort. La suspension hydropneumatique est morte, vivent les amortisseurs à butée hydraulique!

On se souvient tous de cette sensation de tapis volant, lovés sur la banquette arrière d’une CX, une DS, une SM ou encore d’une C6. Bonne nouvelle: cette sensation qu’on croyait bientôt morte et enterrée revient! Dans le cadre de son programme "Advanced Comfort", Citroën a dévoilé début juin son nouveau système d’amortisseurs à butée hydraulique, qui doit procurer au moins autant de confort aux passagers que les suspensions hydropneumatiques.

Seule la C5 disposait encore des mythiques suspensions

Les fameuses suspensions hydropneumatiques, devrait-on écrire, sont à l’automobile française ce que le képi du Général de Gaulle est à l’histoire: un symbole de l'art d'innover à la française et surtout à la Citroën. C’est d’ailleurs à l’époque du Général que les fameuses suspensions sont lancées sur la DS et elles équipent encore aujourd’hui la C5. Enfin, plus pour longtemps: la berline est en fin de course et l’année dernière, la suspension "Hydractive" (de son nom officiel) n’était plus dans l’air du temps. Trop onéreuses, trop gourmandes en énergie, donc en carburant, utilisables donc seulement sur les gros modèles, Linda Jackson avait annoncé leur fin.

Les amortisseurs à butées hydrauliques fonctionnent comme des poupées Gigogne, chaque butée encaissant une fréquence de tressautement partculière.
Les amortisseurs à butées hydrauliques fonctionnent comme des poupées Gigogne, chaque butée encaissant une fréquence de tressautement partculière. © Citroën

Mais comme le rappelait le directeur produit de Citroën, Xavier Peugeot, "Chez Citroën, on est libre", les nouveaux amortisseurs reproduiront la sensation des suspensions, à défaut d’être une technologie sœur. "Elle sera plus moderne bien sûr, plus efficace, mais moins chère. Nous pourrons donc l’introduire sur toute la gamme", détaille Linda Jackson. La directrice générale de Citroën confirme: "Oui, la sensation sera proche de celle des suspensions hydropneumatiques. Quand on ouvrira la porte d’une Citroën, je veux qu’on reconnaisse le confort Citroën, et dire oui, je veux m’installer. C’est mon objectif". C'est le grand retour des suspensions aux chevrons!

Démonstrateur au Mondial cet automne

Le fonctionnement des amortisseurs est simple, comme un système de poupée gigogne: un amortisseur dans un amortisseur dans un amortisseur, chacun réglé pour encaisser une fréquence de tressautements de la caisse de la voiture, selon la vitesse. Résultat: une souplesse de conduite pour le conducteur, une voiture qui suit la route avec tact, et des sensations douces pour les passagers. Présentée sur route embarquée dans un C4 Cactus de démonstration, la technologie sera l’une des vedettes du stand Citroën au Mondial dès le 29 septembre, sous la forme d’un concept qui pourrait rappeler une berline.

Pauline Ducamp