BFM Auto

Ce radar capable de flasher sur 8 voies en test à Marseille

Image d'illustration - C'est un appareil équivalent qui est actuellement testé à Marseille.

Image d'illustration - C'est un appareil équivalent qui est actuellement testé à Marseille. - Stéphane Compoint / Morpho

A Marseille, un tout nouveau type de radar est actuellement en test. Capable de flasher jusqu’à 32 voitures en même temps, il peut également relever différents types d’infraction.

Après le radar cabine, voici le radar tourelle. Derrière cette appellation, se trouve une machine multi-fonctions au nom officiel un peu barbare, Mesta Fusion, mais qui s’annonce diablement efficace dans la lutte contre les infractions. Ce radar peut en effet flasher jusqu’à 32 voitures en même temps, sur 8 voies de circulation… Et ce nouveau type de radar ne s’arrête pas là.

Vitesse, feu rouge, téléphone...

S’il contrôle bien entendu la vitesse, il est aussi capable de relever si une voiture grille un feu rouge, si elle circule sur une voie interdite, si elle dépasse par la droite. Théoriquement, le radar peut même repérer si le conducteur au volant est au téléphone!

"Il intègre une technologie de radar tracker multi-cibles non intrusive et est doté d'une caméra haute résolution (la plus haute résolution disponible sur le marché). Il fonctionne parfaitement sur des routes à voies multiples, explique sur son site la société Idemia, qui a développé le Mesta Fusion. Dès qu'une infraction est détectée, un message d'infraction est généré, crypté puis envoyé via le réseau sécurisé (ADSL, 3G, 3G+)".

455 cabines doivent être installées sur tout le territoire

Les autorités expérimentent actuellement ce nouveau type de radar à Marseille (Bouches-du-Rhône), depuis le 7 février. Et selon le site radars-auto.com, 5 à 6 autres tourelles du même genre pourraient bien être mises en place au bord des routes de l’agglomération marseillaise. Au total, suite à une décision prise en comité interministériel de la sécurité routière, 455 cabines doivent être installées sur tout le territoire, précise RTL. Il est par ailleurs déjà autorisé à Dubaï.

Si les autres fonctions restent encore théoriques, la première cabine installée à Marseille ne contrôle pour le moment que la vitesse et le passage au feu rouge. Sa marge d’erreur n’est que de 1%, selon l’Argus, et ce "super-radar" est capable de flasher à plus de 300km/h… 

Pauline Ducamp