BFM Auto

Bye-Bye la BMW M5

La production de l'actuelle génération de BMW M5 s'arrêtera ce mois-ci.

La production de l'actuelle génération de BMW M5 s'arrêtera ce mois-ci. - BMW

La production de l’actuelle génération de M5 s’arrête ce mois-ci. Elle sera heureusement remplacée, mais a priori, la prochaine version ne disposera pas de boite manuelle.

Auf Wiedersehen la M5! BMW fabriquera en effet ce mois-ci les derniers exemplaires de la sportive, qui n’est déjà plus au catalogue de la marque allemande. Mais ce n’est qu’un au revoir…

Après la nouvelle génération de Série 5 cet automne, le constructeur allemand ne devrait pas tarder à renouveler la version sportive. La sixième génération de M5 est en effet pressentie pour le salon de Francfort (Allemagne) en septembre. Si sa production reste confidentielle, elle a gagné depuis 32 ans ses galons de laboratoire sportif du constructeur bavarois.

Une berline puissante et sportive

Si la M5 est officiellement née en 1985, son esprit remonte en fait à la toute fin des années 1970, avec l’apparition en 1979 de la M535i. Le cahier des charges est alors assez simple: faire une berline vraiment puissante, vraiment rapide, mais autorisée à rouler sur route. C’est ce qu’a alors fait Mercedes avec la 190 E. La M535i affiche 218 chevaux, et perdure jusqu’en 1987, avant de s'effacer définitivement au profit de la M5.

Les cinq générations de M5 sorties depuis 1985.
Les cinq générations de M5 sorties depuis 1985. © BMW

La première M5 se base surtout techniquement sur l'éphémère M1, et son moteur six-cylindres 3,5 litres. De quoi abattre le 0 à 100 en seulement 6,5 secondes. Avec 282 chevaux, la puissance est deux fois moins importante que l’actuelle génération, une autre époque, mais un succès qui ne se démentira pas. 2.200 exemplaires ont été produits à la main, et valident la stratégie de BMW, qui a produit jusqu'à maintenant 5 générations de la berline sportive.

Du V10 au V8

Les ventes explosent avec la troisième génération, produite entre 1998 et 2003: 20.000 exemplaires sont écoulés. Cette version introduit pour la première fois le V8, avant la quatrième génération, qui sera celle de tous les excès. 20.500 exemplaires vendus, BMW offre la M5 en berline ou en break, et surtout, la bête dispose d’un V10 de plus de 500 chevaux, et de composants techniques issus de la Formule 1, championnat où est engagé BMW. L’actuelle génération est elle repassée au V8. BMW a quelque peu hésité avant de la lancer, entre sortie de crise à la fin des années 2000 et questionnement environnemental.

Une nouvelle étape en 2017

32 ans plus tard, devrait donc apparaître la sixième génération de M5. Le V8 4.4 litres devrait disposer de nouveaux turbos, d’un nouveau système d’injection et d’une puissance flirtant avec les 600 chevaux. L’actuelle M5 atteignait déjà l’été dernier les 608 chevaux avec une édition spéciale "Competition Edition", l’amenant à 100km/h en 3,5 secondes.

La révolution est l'abandon de la boite manuelle, presque confirmé en interne. "La demande est presque nulle", confiait il y a presque un an au magazine Car&Driver Frank von Meel, directeur de la branche M. Rendez-vous en septembre à Francfort pour la découvrir.

Pauline Ducamp