BFM Auto

Bientôt le retour du permis de conduire pendant le service national?

Les jeunes pourraient passer le code de la route lors du service national universel. C’est l’une des pistes explorées dans le rapport parlementaire sur le permis de conduire. Avec un objectif: baisser le coût du permis.

Passer le code pendant son service national universel, c’est une des mesures dans les tuyaux pour réformer le permis de conduire. Cet après-midi devant un panel de jeunes à Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire), Emmanuel Macron a mis l’accent sur cette réforme qu’il demande depuis plusieurs mois.

"On a commencé, et on va renforcer une vraie politique pour baisser le coût du permis de conduire, a répondu à une lycéenne de terminale le Président de la République. On va accélérer sur le code pour qu’il soit obtenu avant 18 ans, et en milieu scolaire. Dans le SNU, on aura l’intégralité du permis qui sera intégré".

Un examen du code de la route gratuit?

Les détails de l’organisation de la formation au code pendant le SNU sont encore en cours de définition. Sera-t-elle par exemple assurée par des enseignants des auto-écoles de conduite? Selon le projet du SNU discuté actuellement, les jeunes pourraient suivre un module de 2 heures consacré au code lors de la phase obligatoire du SNU, qu'ils suivront pendant 15 jours à l'âge de 16 ans, précise à l’AFP un porte-parole ministère de l'Education, chargé de ce SNU. Ces jeunes auraient notamment accès à une plateforme en ligne pour s’entraîner. Ils pourraient ensuite passer gratuitement l’examen du code, à l’issue de cette formation.

Bien réelle, l’économie risque d'être cependant minime. En moyenne en France, passer son permis coûte entre 1600 et 1800 euros, selon une étude de l’UFC-Que-Choisir datant de 2016. Or, le coût de l’examen du code est de 30 euros. La formation au code revient elle entre 20 euros, pour des cours en ligne, à une centaine d’euros, pour des cours collectifs à l’auto-école.

"L'Education nationale ne veut pas du code à l'école, énonce sceptique Benjamin Gaignault, le fondateur d'Ornikar. Cela alourdira simplement l'apprentissage du code, sans en faire baisser le coût. Il n'y aura pas d'impact sur le coût du permis de conduire".

Passer aussi l'examen pratique du permis

Les professionnels de l'apprentissage de la conduite se montrent eux sceptiques. "Avant de passer l’examen du code, il faudra former ces jeunes, et cela ne se fera pas en 15 jours pendant le service national universel", souligne Patrice Bessone, du Conseil National des Professionnels de l’Automobile (CNPA).

L’exécutif veut aller plus loin, et permettre aux jeunes volontaires de passer leur permis pendant la phase facultative du SNU. A partir de 18 ans, les jeunes pourront effectuer un service national universel de 3 à 12 mois, a précisé le ministère de l’Education à l’AFP. Période pendant laquelle les volontaires pourraient préparer et passer leur permis de conduire. Cette mesure ne serait cependant pas encore arbitrée.

Ces mesures feraient en effet partie des mesures du rapport parlementaire sur le permis de conduire. Rédigé par les députés LaREM Françoise Dumas et Stanislas Guérini, dans le but de réformer cet examen passé chaque année par un million de Français, le rapport a été remis le 2 février au Premier ministre Edouard Philippe. Il n'a cependant pas encore été rendu public, laissant en suspens un certain nombre de questions et le calendrier de mise en oeuvre. Les enseignants et propriétaires d'auto-écoles appellent eux à manifester le 11 février à Paris.

manifestation des professionnels des auto-écoles le 11 février

Pauline Ducamp