BFM Auto

Alerte rouge sur l'état des routes en France

Les pouvoirs publics sont interpellés sur l'état de nos routes

Les pouvoirs publics sont interpellés sur l'état de nos routes - Flickr - CC - Nicolas Esposito

L'association 40 millions d'automobilistes appelle l'État à "assumer sa part de responsabilité" dans la sécurité routière en assurant un meilleur entretien des routes et des infrastructures alentours, "trop fortement dégradées".

Chaussée fissurée ou déformée, accotements instables, signalisation manquante ou effacée, glissières de sécurité absentes... L'association 40 millions d'automobilistes a dévoilé les enseignements d'une enquête menée du 26 novembre 2015 au 1er mars 2016. Ce recensement sur internet des routes les plus abîmées, a abouti à quelques 31.186 signalements dans 89 des 101 départements. 

"Le résultat n'est hélas pas surprenant. Depuis plusieurs années se profile une dégradation lente et inévitable" en raison notamment d'une baisse de 27% par an depuis 2011 des crédits accordés pour l'entretien courant par l'État et les collectivités, explique son délégué général, Pierre Chasseray, interrogé par l'AFP.

L'association veut mettre la pression sur les pouvoirs publics et promet de se porter civile si un accident mortel survient sur une des routes signalées par leur enquête.

"Cette année, nous consacrons 300 millions d'euros à la réfection des nationales, ce qui représente 400 chantiers. Nous avons triplé les crédits dédiés à l'entretien des infrastructures depuis 2012" se défend un conseiller du ministre des Transports, cité par Le Parisien. Le quotidien cite pourtant d'autres chiffres inquiétants du syndicat des équipements de la route : ainsi, 40% des panneaux de signalisation seraient tout simplement non conformes sur l'ensemble du réseau, le plus important d'Europe.

L'association 40 millions d'automobilistes réclame une mission parlementaire sur l'état du réseau routier.

le réseau routier en france

Avec 1.073.468 kilomètres de routes en 2014, la France possède le plus important réseau d'Europe: 2.609 kilomètres d'autoroutes non concédées (pour 8.951 kilomètres sous concession) et 9.645 kilomètres de routes nationales sont sous gestion de l'État, 378.973 kilomètres de départementales à la charge des conseils départementaux et 673.290 kilomètres de voies communales et chemins ruraux relèvent des communes.

Julien Mielcarek, avec AFP