BFM Business

Aides à la conduite: les Français inquiets à l'idée de voir leur voiture conduire "toute seule"

Image d'illustration - La caméra du système "Active city break" de Peugeot, le freinage d'urgence automatique, une aide à la conduite de plus en plus répandue.

Image d'illustration - La caméra du système "Active city break" de Peugeot, le freinage d'urgence automatique, une aide à la conduite de plus en plus répandue. - Peugeot

Un véhicule sur trois en France dispose désormais d'aides à la conduite, plus ou moins perfectionnées. Mais peu de conducteurs en sont réellement conscients et les craintes restent importantes quand il s'agit de confier le volant à ces technologies, souligne une enquête OpinionWay pour Carglass.

Ce sont un peu les yeux de notre voiture. De plus en plus de véhicules sont équipés d'une ou plusieurs caméras, plus ou moins visibles, qu'on trouve par exemple derrière le pare-brise, au niveau du rétroviseur intérieur. En France, actuellement, près d'une voiture sur trois en circulation disposerait de cette technologie... sans forcément que son propriétaire soit au courant.

C'est ce que souligne une enquête réalisée par OpinionWay pour Carglass*, avec seulement 12% des automobilistes qui déclarent disposer d'une caméra derrière leur pare-brise. Pour 82% des sondés, leur véhicule n'en dispose pas, et 6% reconnaissent ne pas savoir.

Des caméras à calibrer très précisément

Pourtant, ces caméras sont essentielles pour assurer le bon fonctionnement de nombreuses aides à la conduite. Parmi les plus populaires, on retrouve d'ailleurs plutôt les fonctions associées à la sécurité, comme la détection des piétons ou le freinage d'urgence automatique (jugées "indispensables" ou "plutôt utiles" pour plus de 95% des sondés). Les options davantage associées au confort de conduite, comme le régulateur de vitesse adaptatif ou la reconnaissance des panneaux, sont également appréciés des utilisateurs, montre l'étude d'OpinionWay.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si une entreprise comme Carglass s'intéresse à cette problématique: lors d'un changement de pare-brise, l'entreprise réalise aussi un recalibrage de la caméra afin de garantir le bon fonctionnement des aides à la conduite.

"Il suffit par exemple d’une erreur d’un seul degré au moment du recalibrage pour que le freinage d’urgence ne s’active pas au bon moment", souligne Carglass.

Les automobilistes ont bien conscience de ce rôle décisif des caméras: 60% des automobilistes estiment qu’un mauvais recalibrage lors d’un changement de pare-brise nuira au fonctionnement des systèmes d’aide à la conduite. Un taux qui grimpe à 80% pour ceux disposant d'un véhicule équipé d'une caméra.

Des Français mitigés sur un futur "autonome"

Si pour le moment on parle plutôt d'assistants, les système d'aides à la conduite se révèlent de plus en plus perfectionnés. En associant régulateur de vitesse adaptatif (la vitesse s'ajuste automatiquement en fonction du véhicule qui roule devant) et suivi des lignes de la route, de nombreux véhicules récents se présentent ainsi comme autonome "de niveau 2" ou "semi-autonome".

Le conducteur doit toujours garder ses mains sur le volant pour pouvoir intervenir à tout moment mais ces aides à la conduite peuvent déjà donner un aperçu de la future conduite 100% autonome. Les Français restent pourtant plutôt mitigés sur cette perspective de lâcher le volant à une intelligence artificielle.

Parmi les avis positifs: seulement 9% se disent impatients de n'avoir plus rien à faire et, pour 38%, cela permettra d'être plus serein sur la route. Mais les sceptiques sont majoritaires: 26% se disent peu à l'aise avec cette perspective de "lâcher le volant" et 27% trouveraient cela "stressant".

*Etude réalisée en mars 2020 avec OpinionWay sur un échantillon de 1 106 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto