BFM Alsace
Alsace

Crise de l'énergie: la mairie de Strasbourg envisage de réduire les horaires du marché de Noël

Le marché de Noël de Strasbourg (image d'illustration).

Le marché de Noël de Strasbourg (image d'illustration). - FREDERICK FLORIN / AFP

Le marché de Noël de Strasbourg n'a pas encore annoncé sa programmation mais déjà, la mairie a annoncé que plusieurs pistes étaient en réflexion pour réaliser des économies d'énergie.

Après Colmar, les horaires d'ouverture du marché de Noël de Strasbourg pourraient être réduits cette année. Si la décision n'est pas encore prise, c'est "l'un des leviers" étudiés par la mairie pour réduire la facture énergétique.

"Il faut qu'on étudie toutes les pistes possibles pour rendre l'événement viable tout en gardant son potentiel", explique Guillaume Libsig, adjoint à la mairie de Strasbourg, qui coordonne le marché de Noël, au micro de BFM Alsace, à l'occasion du congrès de France Urbaine.

Commencer plus tard le matin et finir plus tôt le soir pourrait être une solution d'économie, mais elle n'est pas encore prise. Ce qui est sûr néanmoins, c'est que l'éclairage ne restera pas allumé toute la nuit et le sapin sera éteint.

"Ça enverra aussi un signal aux gens de peut-être aller au restaurant, à l'hôtel (...) plutôt que de continuer à déambuler dans la rue", indique l'élu.

Début des festivités le 25 novembre

Pour le reste, les élus sont encore en pleine réflexion et le calendrier n’est pas encore arrêté. "On est dans les starting-blocks mais effectivement la question de la crise énergétique, nous fait prendre un temps de travail supplémentaire. Il y a aussi le décès de Pierre Bardet qui était le responsable des illuminations pour les vitrines de Strasbourg qui nous pose de nouvelles questions, en termes de propriété intellectuelle", ajoute Guillaume Libsig.

Une chose est sûre, "Strasbourg Capitale de Noël" commencera le 25 novembre prochain. "On travaille sur les horaires, sur les spectacles, avec cette question de la sobriété énergétique", détaille l'adjoint à Jeanne Barseghian.

Sur la gestion des illuminations de Noël, les ampoules seront intégralement en LED, pour "envoyer le bon signal dans ce changement d'époque". De plus, "il n'y aura pas de chauffage électrique autorisé" dans les cabanons. Depuis mars dernier, un décret interdit de chauffer les bâtiments ouverts en plein air.

L'ensemble des exposants a été sélectionné et validé. L'élu ajoute vouloir dialoguer avec ces derniers pour peaufiner les derniers détails du marché de Noël.

Guillaume Nicolas-Brion et Alicia Foricher