BFM Alsace
Alsace

Classement des villes étudiantes: Strasbourg se hisse en 3e position, Mulhouse perd deux places

BFM Alsace dévoile ce jeudi le 16e classement des villes étudiantes du magazine L'Étudiant. Au total, 45 agglomérations ont été jugées selon une quinzaine d'indicateurs différents: offre culturelle, logements, transports, formations... En Alsace, Strasbourg se hisse sur le podium en 3e position.

Strasbourg se hisse sur le podium. Classée 4e l'année dernière au palmarès des villes étudiantes établi par le magazine L'Étudiant, la préfecture du Bas-Rhin gagne une place et rejoint le trio de tête.

Strasbourg se classe désormais troisième, ex-æquo avec Montpellier. Toulouse et Rennes occupent une nouvelle fois les deux premières places du classement.

Une ville attractive à l'international

Strasbourg ne cesse de gagner des places au classement ces dernières années. La ville est attractive pour les étudiants, notamment en termes de logement, explique Manon Pellieux, data journaliste chargée des classements pour L'Étudiant.

"Par rapport à d'autres métropoles le coût de la vie y est moins élevé. On va avoir des loyers un peu moins chers qu'à Lille ou Lyon par exemple."

Autre point fort pour la métropole alsacienne: sa proximité avec la frontière. "À peu près 13% des étudiants sont des étudiants internationaux", explique Manon Pellieux. "Cela montre l'attractivité de Strasbourg à l'international."

Les nombreuses formations proposées contribuent aussi à faire de Strasbourg l'une des premières villes étudiantes de France. La métropole propose notamment un large choix de formations en prépa et dans les écoles qui font partie de la Conférence des grandes écoles.

Si la ville n'a pas encore réussi à battre ses consœurs Toulouse et Rennes, c'est entre autres parce que les loyers peuvent être encore moins chers dans ces deux autres villes. Autre critère non négligeable: celui du climat.

"On regarde le nombre d'heures d'ensoleillement, et Strasbourg, sur ce point-là, manque un peu d'heures d'ensoleillement."

Mulhouse perd deux places

De son côté, Mulhouse perd deux places cette année et se retrouve en 35e position. "Elle fait partie des villes moyennes du classement, qui ont entre 8000 et 20.000 étudiants", soit une part assez faible d'étudiants par rapport à la population, explique Manon Pellieux.

Plus petite que Strasbourg, la ville propose donc moins de formations, mais détient tout de même un bon taux de passage en Licence 2 pour ses étudiants. "On peut supposer que le fait d'être dans un établissement un peu plus à taille humaine, l'accompagnement est peut-être plus important, et donc les étudiants réussissent à atteindre cette deuxième année."

Le coût de la vie étudiante est également un critère positif pour Mulhouse, avec des tarifs de logement "parmi les moins élevés de France".

Comment est établi ce classement?

L’Étudiant a passé au crible 45 villes universitaires de plus de 8000 étudiants pour identifier celles où la qualité de vie est la meilleure pour étudier.  

Pour réaliser ce classement, plusieurs indicateurs permettant de mieux cerner les besoins des étudiants ont été pris en compte :

- Une offre de formation qualitative et suffisamment diversifiée
- Des logements disponibles et abordables 
- Un réseau de transports en commun efficace et peu onéreux 
- Un programme culturel riche et varié
- Un marché de l’emploi important et dynamique
- Une ville attractive pour les étudiants Européens du programme Erasmus 

Laurène Rocheteau