BFM Business

YouTube va masquer le nombre de "Je n’aime pas" sous ses vidéos

YouTube va masquer le nombre de "Je n'aime pas"

YouTube va masquer le nombre de "Je n'aime pas" - BFMTV

La plateforme dit vouloir "protéger les créateurs du harcèlement en décourageant les utilisateurs à cliquer sur ce bouton uniquement pour faire grimper le nombre de 'Je n'aime pas'".

Youtube veut limiter les effets néfastes de certaines de ses fonctionnalités. La plateforme a annoncé ce mercredi qu’elle masquerait désormais le nombre de personnes ayant cliqué sur le bouton "Je n’aime pas" sous chaque vidéo. Objectif: "protéger nos créateurs du harcèlement en décourageant les utilisateurs de cliquer sur ce bouton uniquement pour faire grimper le nombre de ‘Je n’aime pas’", détaille la filiale de Google.

En effet, le phénomène des campagnes de "dislikes" qui peut nuire à la notoriété de certains vidéastes, en particulier les plus petits, préoccupe la plateforme depuis un certain temps. Déjà en 2019, Tom Leung, en charge du management de projets chez YouTube, évoquait l’idée "de masquer le nombre de dislikes et de likes".

Un test a été réalisé en début d’année afin d’observer l’impact de cette mesure sur le comportement des utilisateurs: "Lors de ce test, les spectateurs pouvaient toujours voir le bouton et cliquer de dessus, mais le nombre de ‘Je n’aime pas’ ne s’affichait pas. Avec cette approche, nous avons constaté une diminution du nombre d’utilisateurs qui cliquaient sur ‘Je n’aime pas’ dans le simple but d’attaquer des créateurs", assure YouTube.

Créer "un environnement inclusif et respectueux"

Ces résultats concluants incitent aujourd’hui la plateforme à conserver cette nouvelle fonctionnalité qui "entre en vigueur aujourd’hui et sera appliquée de manière progressive". Si le nombre de "Je n’aime pas" ne sera plus visible sous les vidéos, les spectateurs pourront toujours appuyer sur le bouton pour "personnaliser leurs recommandations et donner leur avis aux créateurs sans qu’il soit rendu public".

De leur côté, les vidéastes "pourront toujours accéder au nombre exact de 'Je n’aime pas' dans YouTube Studio ainsi qu’à d’autres métriques leur permettant d’évaluer les performances de leurs contenus".

A travers cette mesure, YouTube dit vouloir créer "un environnement inclusif et respectueux qui permette aux créateurs de connaître le succès et de s’exprimer en toute sécurité". "Cette nouveauté fait partie de nombreuses mesures que nous prenons pour continuer à protéger les créateurs du harcèlement. Il reste encore beaucoup à faire, mais nous poursuivons nos efforts", conclut la plateforme.
https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco