BFM Tech

Les Anonymous chassent Daesh sur Twitter

Les Anonymous se disent prêts à riposter à l'attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo (photo d'illustration)

Les Anonymous se disent prêts à riposter à l'attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo (photo d'illustration) - DR

Une liste de 9.200 comptes proches de la mouvance jihadiste a été signalée au réseau social, qui a suspendu certains d'entre eux. Malgré tout, les comptes réapparaissent rapidement sous un autre nom.

Le groupe d'internautes les Anonymous a listé pour le réseau social Twitter une liste de 9.200 comptes apparentés à Daesh, explique L'International Business Times. Il s’agirait de la "liste classée et vérifiée la plus importante qui ait été diffusée jusqu'à présent" dans le cadre de l'opération Isis, lancée au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo à Paris.

Une façon pour le groupe Anonymous, qui collaborerait avec les autorités américaines selon des médias américains, de mettre en lumière la présence toujours plus importante des groupes terroristes et notamment jihadistes sur les réseaux sociaux. Mais selon L'Obs qui a repéré l'information, la plupart des comptes dénoncés sont encore actifs. Quant aux comptes supprimés, ils sont souvent immédiatement recréés sous un nouveau nom. 

Cinq sites jihadistes bloqués en France

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, en France, le ministère de l'Intérieur a déclaré lundi avoir bloqué cinq sites jihadistes pour "apologie du terrorisme", une première en France depuis l'adoption de la loi antiterroriste, en novembre 2014, et qui permet de se passer de l'accord d'un juge pour suspendre les sites suspectés d'incitation au terrorisme ou de pédopornographie.

L'ordre de blocage a été donné aux fournisseurs d'accès, qui ont ensuite 24 heures pour prendre "toute mesure utile destinée à faire cesser le référencement de ces adresses", selon le texte du décret.

S.A.