BFM Business

Inde: une application "nettoyant" les smartphones des applications chinoises bannie par Google

L'application Remove China Apps, qui permettait de supprimer toute application chinoise de son smartphone, a été interdite par Google.

L'application Remove China Apps, qui permettait de supprimer toute application chinoise de son smartphone, a été interdite par Google. - INDRANIL MUKHERJEE / AFP

Remove China Apps permettait de débarrasser son smartphone de toute application chinoise. Après un pic de popularité en Inde, elle a été bannie par Google de son magasin d'applications.

Google y voit un "contenu trompeur". L'application "Remove China Apps" a été supprimée de son magasin d'applications, le Google Play Store, sur ce motif, mardi 2 juin. Comme son nom le laisse entendre, le service proposait à ses utilisateurs indiens de repérer toute application chinoise sur leur téléphone et d'en dresser une liste, pour mieux les supprimer, note Reuters.

Dans un contexte de tensions aigües avec la Chine, Remove China Apps s'est avérée particulièrement appréciée par la population indienne. Elle aura enregistré plus de 5 millions de téléchargements, et ce, en moins d'une semaine. Elle était par ailleurs devenue l'application gratuite la plus populaire du Google Play Store indien. De nombreux comptes Twitter indiens, certains estampillés “fans de Narendra Modi”, le Premier ministre, ont publié des captures d’écran ou des vidéos incitant à son téléchargement. 

L'application bannie par Google.
L'application bannie par Google. © Remove China Apps

Une interdiction définitive

En raison d'un différend frontalier entre l'Inde et la Chine à propos de l'Himalaya, un appel à boycotter les produits chinois a pris de l'ampleur au sein de la population indienne, notamment par le biais du hashtag #BoycottChineseProducts. L'interdiction de l'application Remove China Apps a mis un coup d'arrêt à cet élan.

Google invoque une violation des conditions d'utilisation de son magasin d'applications. Selon un expert cité par Reuters, le service contrevenait en particulier à une règle qui interdit à une application d'inciter à en désinstaller une autre. Ce 2 juin, le développeur de l'application s'est contenté de remercier les utilisateurs de Remove China Apps pour leur soutien, ces deux dernières semaines. Le service n'aura jamais été disponible en Europe.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech