BFM Tech

Face à la censure, les stars du porno partent en guerre contre Instagram

Photo d'illustration

Photo d'illustration - BFMTV.com

Les profils Instagram de 1.300 acteurs et actrices porno ont été supprimés à la suite de vagues de signalements d'internautes. Les performeurs dénoncent un traitement injustifié.

Jean brut et pull en laine, "Sabrina The Bunny" pose en tailleur au milieu des citrouilles. Quelques instants plus tard, la photo publiée sur son compte Instagram est supprimée pour “non respect des règles de la communauté”. Le cliché n’a pourtant rien de choquant. Mais Sabrina n'est pas n'importe qui, elle est actrice porno. Et son métier lui aurait valu ce traitement. 

Son cas n'est pas isolé. Selon la “Adult Performers Actors Guild”, qui compte pour directrice l’actrice américaine Alana Evans, au moins 1.300 acteurs et actrices porno ont vu leur compte Instagram supprimé pour violation des règles de la communauté, rapporte la BBC. Alors même qu'ils ne mettaient pas en avant de clichés montrant de la nudité ou des actes sexuels - prohibés par la filiale de Facebook. 

Des campagnes de signalements

La suppression de ces comptes ferait suite à des campagnes de signalements massives, coordonnées par des internautes très actifs et difficilement identifiables. Le compte Twitter "OMID", tenu par un opposant à la pornographie, documente ainsi tous ses agissements à l’encontre des comptes de stars du porno. “Arrêtez le porno et adoptez un mode de vie plus respectueux”, conseillait-il ce lundi 25 novembre à l’actrice “Deauxma”, évoquant ses propres signalements sur Instagram.

Que fait Instagram ?

Les acteurs dénoncent une modération excessive et injustifiée. Ils affirment être traités différemment d'autres instagrameurs qui ne travaillent pas dans le milieu de la pornographie mais qui publieraient des photos de la même veine que les leurs. Par ailleurs, ces actions auraient un fort impact sur leur activité car leurs comptes Instagram sont souvent des vitrines destinées à promouvoir leurs performances. 

C'est justement ce qui pose problème à la plateforme. Contacté par la BBC, Instagram rappelle qu’il est interdit d’utiliser son service pour faire la promotion d’actes sexuels ou d’images pornographiques, même sur des sites tiers. Pour rappel, quand un contenu est signalé par un internaute, il est ensuite examiné par un modérateur. Les règles suivies par ces employés pour décider du sort des publications ne sont pas publiques.

Toujours selon la BBC, la “Adult Performers Actors Guild” a rencontré des représentants d’Instagram en juin pour discuter de l'élaboration de nouveaux moyens de faire appel après la suppression d'un compte. Mais rien n’a été fait depuis et les profils Instagram de stars du porno continuent à être censurés. En mai, des travailleurs du sexe avaient manifesté devant le siège d'Instagram à Londres pour demander un entretien avec le réseau social.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech