BFM Business

Coronavirus: sept sites d’arnaque aux masques sanitaires fermés par les gendarmes

-

- - Pixabay

Les gendarmes ont obtenu la fermeture de sept sites qui vendaient des masques, du gel hydroalcoolique et même des tests, révèle Le Parisien. Les acheteurs n’ont jamais reçu leur commande.

En pleine crise sanitaire, les Français cherchent tant bien que mal à s’équiper pour se protéger du Covid-19. Les masques, réservés au personnel soignant et aux malades, sont si convoités qu’ils sont dérobés aux hôpitaux. Des personnes malintentionnées en ont profité pour créer des sites internet qui proposaient des masques sanitaires, du gel hydroalcoolique ou encore des tests pour le Covid-19, pour l’heure réservés aux personnes qui présentent des symptômes. Mais les clients n’en ont jamais vu la couleur. 

Un préjudice estimé à un million d'euros 

L'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesps), saisi par le parquet de Paris qui avait ouvert une enquête, a obtenu la fermeture de sept sites, selon les informations du Parisien. Des sites qui auraient rapporté gros: en moins d’un mois, 12.000 personnes auraient passé commande, rien que sur une seule plateforme. Le préjudice est estimé à un million d'euros.

La tête pensante a été identifiée par les gendarmes comme un spécialiste du genre, aux manettes d’autres services identifiés comme des arnaques. Il opère depuis les Émirats arabes unis. Toujours selon Le Parisien, il risque cinq ans de prison et 370.000 euros d'amende s’il revient en France. 

En attendant, il continue de faire passer ses sites pour des plateformes fiables en indiquant qu’ils ont “injustement fait l'objet d'une fermeture administrative” et assure “tout mettre en œuvre auprès des autorités françaises" afin que les boutiques en ligne "soient réactivées dans les plus brefs délais”. Les clients se voient même promettre un remboursement intégral.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech