BFM Business

Confinement: "les réseaux peuvent tenir", assure le PDG d'Orange

-

- - -

Le dirigeant de l’opérateur historique appelle cependant les Français à utiliser un réseau Wi-Fi lorsqu’ils le peuvent, afin de ne pas engorger la 4G.

Les réseaux télécoms, très fortement sollicités du fait du recours massif au télétravail et au confinement, "peuvent tenir", a affirmé vendredi le PDG d'Orange Stéphane Richard, se déclarant "prudent mais clairement rassurant" sur ce sujet.

"Nous avons un réseau qui a été conçu pour absorber des flux considérables" et est construit en prévision "d'un rythme régulier d'augmentation des usages", a-t-il dit vendredi sur RTL. Sur le mobile par exemple, "on a un volume de data (données, ndlr) qui augmente de 40% chaque année, donc on est toujours obligé d'anticiper de plusieurs années", a-t-il dit.

Trafic voix multiplié par deux

Le PDG d'Orange a toutefois appelé les consommateurs a utiliser en priorité le Wi-Fi lorsqu'ils le peuvent - chez eux par exemple - pour éviter de trop solliciter les réseaux mobiles. "Si on veut que ces réseaux tiennent, et ils peuvent tenir, le premier geste c'est utiliser au maximum le Wi-Fi donc le fixe", a-t-il souligné. Un appel similaire a été lancé par Cédric O, secrétaire d'État chargé du Numérique, ce 19 mars sur Twitter.

Selon Stéphane Richard, la situation actuelle, et notamment le télétravail "multiplié par 7", a mené à un "trafic voix multiplié par 2", la visioconférence "multipliée par 2", "et il y a des messageries internet comme WhatsApp dont on estime que le volume a été multiplié par 5".

Afin de prévenir tout engorgement d'Internet, les services qui consomment le plus de bande passante ont pris de nouvelles mesures. Netflix va ainsi limiter la qualité vidéo dans toute l'Europe, tandis que YouTube lancera par défaut les vidéos en HD, et non en Full HD ou en 4K.

Raphael Grably avec AFP