BFM Business

Ces vélos sont équipés de laser pour protéger les cyclistes la nuit

Le Laserlight de Beryl.

Le Laserlight de Beryl. - Bixi

Bixi, le système de vélopartage de Montréal, va équiper une partie de sa flotte d'un dispositif qui projette une lumière au sol représentant un vélo vert. Piétons comme conducteurs sont informés de l'arrivée d'une bicyclette.

Des projections lasers sur le bitume de la ville. Cette vision du futur sera bientôt le quotidien des Montréalais. Bixi, le système de vélopartage de la plus grande ville de la province de Québec au Canada, va équiper 55 vélos de sa flotte de lasers, rapporte La Presse. L'objectif est de renforcer la sécurité des cyclistes la nuit. Si l'expérience est concluante, le dispositif pourrait être généralisé d'ici à 2020. 

Limiter le risque lié aux angles morts

Un faisceau lumineux en forme de vélo vert est projeté cinq mètres en avant . Piétons comme conducteurs sont informés de l'arrivée d'un vélo. Avec ce dispositif, Bixi espère réduire le nombre d'accidents. L'organisme cible, en particulier, les risques liés aux angles morts.

La technologie utilisée s'appelle le Laserlight, elle a été développé par une entreprise londonienne beryl spécialisée dans les produits innovants pour le vélo en milieu urbain. La capitale britannique a d'ailleurs déjà équipé les Santander Cycles, sa flotte de vélos en location, du dispositif. Les City Bike de New York ont également déjà franchi le pas. Le Laserlight peut être acheté sur le site de beryl à 215 livres (140 euros). Reste à savoir qui sera la première ville française disposant d'un système de vélopartage à tenter l'expérience.

Elise Maillard