BFM Business

TikTok mis en cause pour son inaction face aux prédateurs d'enfants

Les Etats-Unis ont annoncé l'interdiction, à partir de dimanche, du téléchargement des applications TikTok et WeChat

Les Etats-Unis ont annoncé l'interdiction, à partir de dimanche, du téléchargement des applications TikTok et WeChat - MARIO TAMA © 2019 AFP

Une enquête de la BBC révèle les défaillances du système de modération de TikTok concernant les comportements inappropriés d'adultes envers des mineurs.

Elle est l'application phare du moment, fréquentée essentiellement par des adolescents. Mais TikTok fait l'objet de critiques sur sa capacité à protéger ses jeunes utilisateurs. Une enquête de la BBC révèle que l'application chinoise tarde à prendre en charge les messages signalés comme des comportements inapropriés envers des mineurs, alors que TikTok assure appliquer une politique de "zéro tolérance".

Pour le prouver, les journalistes ont créé un compte TikTok censé appartenir à une jeune fille de 14 ans. Plusieurs messages à caractère sexuel, envoyés par un homme plus âgé au faux compte, ont été signalés à la plateforme. Après analyse, TikTok a choisi de ne pas supprimer le profil de l'homme, alors même que les échanges signalés avaient été envoyés via l'outil de messages privés de TikTok, et non par une application tierce.

Protéger les jeunes utilisateurs

L'expérience menée par la BBC a montré que TikTok tardait souvent à réagir face aux comportements inappropriés d'adultes envers des mineurs, pourtant signalés à la plateforme. Dans certains cas, le réseau social n'a même pas pris de sanctions, alors que les messages étaient très explicites.

L'application chinoise avait pourtant pris des mesures pour protéger les utilisateurs. La plateforme est interdite aux moins de 13 ans et les moins de 16 ans ne peuvent ni envoyer, ni recevoir de messages privés. Mais comme Snapchat, TikTok ne vérifie pas l'âge de ses utilisateurs. N'importe quel adolescent peut donc s'inscrire en prétendant être majeur.

La plateforme assure tout faire pour protéger ses utilisateurs, notamment en leur permettant de définir qui peut ou non voir leurs vidéos et interagir avec eux.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech