BFM Business

Snapchat accuse Trump d'inciter à "la violence raciale" et stoppe la promotion de ses publications

Donald Trump

Donald Trump - Fabrice Coffrini - AFP

Le réseau social ne veut plus faire la promotion des messages de Donald Trump sur son application d'actualité car il juge qu'ils incitent à la violence raciale.

Snapchat accuse Trump d'inciter à "la violence raciale" et stoppe la promotion de ses publications. L'application assure qu'elle ne fera plus la promotion du contenu du président américain dans la fonction Discover de Snapchat.

Les messages du président américain restent toutefois visibles aux abonnés à son compte et apparaissent quand un usager fait une recherche spécifique.

"Nous n'amplifierons pas les voix qui incitent à la violence et à l'injustice raciales en leur offrant une promotion gratuite sur Discover", indique la société dans un communiqué.

Twitter signale les messages de Trump

"La violence raciale et l'injustice n'ont pas leur place dans notre société et nous sommes solidaires avec tous ceux qui recherchent la paix, l'amour, l'égalité et la justice en Amérique."

Cette décision intervient une semaine après que Trump a communiqué sur Twitter et Facebook pour répondre aux émeutes à travers les États-Unis, déclarant que "lorsque le pillage commence, le tournage commence".

Alors que Twitter a signalé les messages de Donald Trump pour "glorification de la violence", Facebook s'est refusé de son côté à modérer les propos du président américain sur sa plateforme.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco