BFM Business

Starhopper, le nouveau prototype de fusée d'Elon Musk, réussit son premier vol significatif

Le dernier prototype de fusée conçu par SpaceX a réussi au Texas à décoller jusqu'à une altitude de 150m. Cette mini-fusée, à l'allure rétro d'un château d'eau tout en acier, est un prototype de Starship qui formera l’étage supérieur du futur super-lanceur BFR (Big Falcon Rocket).

Les projets spatiaux d'Elon Musk, incarnés par sa société SpaceX, ont connu un nouvel épisode avec le décollage réussi d'un nouveau prototype de fusée. Alors que la veille, lundi 26 août, un premier essai de décollage avait échoué au dernier moment, hier mardi 27 août, cet engin au look rétro, ressemblant à un château d'eau tout en acier, a réussi à décoller jusqu'à une altitude de 150 mètres.

Puis, le véhicule spatial, baptisé Starhopper, au diamètre de 9 mètres et à la hauteur de 39 mètres, s'est déplacé latéralement sur environ 100 mètres avant une descente contrôlée et l'atterrissage au centre de l'aire prévue à cet effet au bord du golfe du Mexique à l'extrême sud du Texas. 

Ce prototype de mini-fusée préfigure, de manière simplifiée, le futur véhicule spatial Starship, qui constituera aussi l’étage supérieur du futur super-lanceur BFR (Big Falcon Rocket), appelé à s'en détacher lors de futures missions spatiales. Ce prochain lanceur orbital super-lourd de SpaceX, est destiné à remplacer à long terme toutes les fusées existantes de la société d'Elon Musk dont Falcon 9 et Falcon Heavy pour assurer des vols vers la Lune et vers Mars.

Le décollage et cet atterrissage réussis de Starhopper ont aussi permis de tester le moteur de fusées Raptor. Il s'agit du premier membre d'une famille de système de propulsion alimentés par du méthane cryogénique développé par SpaceX. Il est destiné à équiper les étages inférieurs et supérieurs des lanceurs super-lourds de SpaceX. Selon les spécialistes, ce décollage réussi marque la première fois qu’un grand moteur de fusée à propulseur liquide-méthane effectuait un vol important.

La construction du premier prototype de Starhopper avait débuté début décembre 2018. "Le véhicule en acier inoxydable a été construit par des soudeurs et des ouvriers avec des techniques de construction rappelant davantage celles d'un chantier naval que la construction aérospatiale traditionnelle" explique le site Wikipedia.

Fort de son premier décollage réussi à une altitude de 150 mètres, le prototype Starhooper servira à tester en vol un certain nombre de sous-systèmes du futur Starship et et à faire évoluer son design. Tous les autres vols d'essai seront à basse altitude, en dessous de 5 kilomètres (16.000 pieds).

Frédéric Bergé