BFM Tech

SpaceX veut envoyer Dragon, son taxi de l’espace, vers Mars dès 2018

-

- - SpaceX

Avec ce premier vol non habité, le PDG Elon Musk, qui veut établir une colonie sur la Planète rouge, veut tester la faisabilité d'un tel voyage.

Dans un tweet, l’entreprise SpaceX a confirmé qu’elle enverrait une capsule non habitée de type Dragon vers la planète Mars dès 2018. Connu sous le nom de "Red Dragon", ce projet est en discussion depuis plusieurs années et ne devait, à priori, être lancé qu'en 2022. Finalement, le planning a donc été largement compressé. Techniquement, le projet Red Dragon s'appuie sur Dragon 2, une version améliorée de la capsule Dragon qui achemine déjà du fret à la Station spatiale internationale (ISS) pour le compte de la Nasa, selon un contrat de deux milliards de dollars.

Ce premier lancement vers Mars permettra de tester la faisabilité d'un tel voyage et, le cas échéant, de planifier un vol habité vers la Planète rouge où Elon Musk, le fondateur de SpaceX, veut établir une colonie. Dans une série de tweets, Elon Musk a d'ailleurs donné quelques précisions. Ainsi, selon lui, Dragon 2 serait capable de "se poser partout dans le système solaire", mais pas avec des personnes dedans. "Je ne recommanderais pas d'y transporter des astronautes au-delà de la région Terre-Lune car ce ne serait pas agréable pour des voyages de longue durée", a-t-il repris, ajoutant dans un autre tweet que l'habitacle de Dragon 2 est de la taille d'un véhicule 4X4. Un vol habité vers Mars devra donc se faire avec une autre capsule.

Elon Musk devrait révéler des détails du vol de "Red Dragon", préparé dans le cadre de son projet "Mars Colonial Transporter", en septembre lors de la conférence Astronomique Internationale à Guadalajara, au Mexique. SpaceX prévoit également le premier vol de la version lourde de son lanceur Falcon 9 plus tard cette année. C'est d'ailleurs lui qui lancera Red Dragon. La Nasa, qui prévoit une mission habitée vers Mars dans les années 2030, a indiqué mercredi qu'elle fournirait un soutien technique à SpaceX pour la préparation de ce premier vol vers la Planète rouge.

SpaceX a récemment réussi deux premières dans l'histoire du vol spatial en faisant poser respectivement sur terre et sur une barge flottant dans l'Atlantique le premier étage de sa fusée Falcon 9 après un lancement. Elon Musk compte ainsi pouvoir nettement réduire les coûts de mise sur orbite. La firme californienne a également été retenue par la Nasa avec Boeing en 2014 pour transporter des astronautes vers l'avant-poste orbital dans le cadre d'un contrat de 2,6 milliards de dollars. La version habitable de son vaisseau Dragon doit effectuer un vol d'essai vers la Station spatiale à la fin de 2017.

Gilbert Kallenborn, avec AFP