BFM Business

Mark Zuckerberg, “l’un des idiots les plus puissants du monde”, pour le fondateur des Pink Floyd

Démarché par Instagram, filiale de Facebook, qui souhaitait utiliser l’une de ses chansons pour une publicité, Roger Waters a sévèrement critiqué le fondateur de la multinationale.

“Je ne participerai pas à ces conneries, Zuckerberg”. Dans une vidéo diffusée ce 15 juin sur son compte Twitter, Roger Waters, fondateur des Pink Floyd, a adressé un message pour le moins clair à Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook.

Lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre d’une opération de soutien à Julian Assange, l’auteur, compositeur, interprète et bassiste a présenté un courrier envoyé par Instagram (filiale de Facebook), qui souhaitait utiliser son morceau Another Brick In The Wall, deuxième partie (1979) pour une publicité.

"Énorme somme d’argent”

D’après l’artiste, qui a précisé - en des termes pour le moins fleuris - avoir fermement refusé l’offre, Instagram lui proposait “une énorme somme d’argent” pour utiliser la musique des Pink Floyd.

“Ils veulent l’utiliser (la chanson, ndlr) pour rendre Facebook et Instagram encore plus gros et plus puissants qu’ils ne le sont déjà” a ainsi critiqué Roger Waters.

Le britannique de 77 ans est également revenu sur les débuts de Mark Zuckerberg. Deux ans avant Facebook, le jeune homme avait lancé Facemash, un réseau social souvent jugé sexiste, qui consistait à noter des étudiantes de Harvard selon leur physique.

“Comment ce petit connard qui a commencé en disant ‘elle est jolie, on va lui mettre 4 sur 5; elle est laide on va lui mettre 1 sur 5’ a pu obtenir tant de pouvoir? Et il est désormais l’un des idiots les plus puissants du monde” conclut sèchement Roger Waters.

Malgré ses sévères critiques contre l'entreprise américaine, Roger Waters possède une page Facebook, qui compte 2,5 millions d'abonnés et une page Instagram, où il est suivi par plus de 900.000 personnes. Sur Facebook, sa diatribe contre Mark Zuckerberg cumule désormais plus de 150.000 vues.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech