BFM Tech

Le gouvernement dévoile un premier aperçu de l'application "StopCovid" sur iPhone

c22/bb2a8645f5d4357e8886daf163144

c22/bb2a8645f5d4357e8886daf163144 - Montage BFMTV.COM

Ces images révèlent qu'un code délivré par son laboratoire sera obligatoire pour pouvoir se déclarer positif au coronavirus sur l'application.

Le débat parlementaire autour de l'utilisation généralisée de l'application "StopCovid" s'ouvrira à l'Assemblée le 27 mai. Le ministère de l'Economie et des Finances vient toutefois de diffuser auprès de BFMTV des captures d'écran qui permettent d'avoir un premier aperçu de ce logiciel destiné à répertorier les personnes ayant été en contact avec des malades et ainsi permettre de repérer le plus vite possible les cas de contamination pour pouvoir les isoler.

-
- © Montage BFMTV.COM

Ces premières images lèvent le voile sur le fonctionnement de cette application et révèlent que les utilisateurs testés positifs devront renseigner un code envoyé par leur laboratoire pour se déclarer positif sur l'application. Objectif des autorités: limiter ainsi les fausses déclarations qui pourraient nuire aux opérations de traçage, et susciter inutilement des inquiétudes.

Incitation au partage

En activant le Bluetooth de son téléphone, les utilisateurs permettront à "StopCovid" de détecter les téléphones des personnes autour d'eux. Si l'une d'entre elles s'est déclarée positive au coronavirus, une alerte leur sera alors envoyée.

L'exécutif mise sur le téléchargement massif de cette application afin de maximiser son efficacité. De nombreux messages incitant à la partager auprès de ses proches y figurent, comme celui-ci:

"Nous avons besoin de vous: l'impact de cette application dans la lutte contre le Covid-19 dépend de vous! Merci de la partager avec vos proches".

Le gouvernement a par ailleurs tenu à diffuser des illustrations provenant de la version destinée aux iPhone. Les smartphones vendus par Apple disposent en effet de systèmes de sécurité empêchant des applications tierces de solliciter le Bluetooth en arrière-plan.

Ce qui risque de nuire aux systèmes développés par des gouvernements n'ayant pas souhaité faire appel à sa propre plateforme de traçage numérique, développée avec Google, parmi lesquels le gouvernement français. Le bon fonctionnement de StopCovid sur iPhone sera donc scruté de près lors de la sortie de l'application, qui pourrait intervenir dès le 2 juin.

Mélanie Rostagnat