BFM Business

La face cachée des Apple Store en France dévoilée

Apple compte une vingtaine d'Apple Store en France

Apple compte une vingtaine d'Apple Store en France - Fred Dufour - AFP

Le magazine Challenges s'est procuré le rapport financier réalisé par un cabinet comptable pour le comité d'entreprise de la filiale française d'Apple. On y découvre le poids des Apple Store dans les ventes du géant américain en France.

Que pèse Apple en France? Dans une enquête, Challenges dévoile de nouveaux détails sur les résultats commerciaux du géant américain dans l'Hexagone. Le magazine s'est procuré un rapport du cabinet Sextant réalisé pour le comité d'entreprise d'Apple Retail France (ARF), la filiale française du groupe californien. Challenges a ainsi eu accès aux données commerciales de la marque californienne dans la vingtaine de magasins qu'elle a implantée dans les grandes villes françaises.

713 millions d’euros en 2018

Il y a d'abord les performances financières. En 2018, le chiffre d’affaires d’ARF a progressé légèrement pour atteindre 713 millions d’euros, mais le résultat a chuté de 4% à 9,3 millions d’euros. Selon Challenges, cette filiale aurait également bénéficié de 3,2 millions d’euros au titre du CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) pour son exercice clos le 30 septembre 2018. Un chiffre quasiment équivalent à celui de 2017 (3,3 millions d’euros).

Mais le rapport du cabinet Sextant est surtout encore plus précis sur les performances commerciales des Apple Store entre 2014 et 2016. En 2014, ils ont vendu 196.900 iPhone 5 (S et C). L'année suivante, avec le lancement de l’iPhone 6, les ventes ont grimpé pour atteindre 282.900 appareils. Et en 2016, la croissance s'est poursuivi, mais avec les modèles SE, 6S et 6S. Les Apple Store ont cette année-là vendu 317.800 smartphones.

Sur la même période, les ventes d’iPad ont reculé, comme partout dans le monde, en passant de 180.100 à 134.400 unités. Par contre, les ventes de Mac ont continué à progresser: +11% entre 2014 et 2016, année durant laquelle 126.800 ordinateurs ont été vendus dans les Apple Store français.

Les Apple Store pèsent peu sur les ventes d'iPhone

Ces données permettent de prendre la mesure du poids très relatif des Apple Store dans les ventes du groupe en France. La marque réalise en effet une grande partie de ses ventes via des partenaires (opérateurs télécoms, magasins agréés) et perçoit aussi des revenus grâce à la vente de logiciels et d’applications et grâce à différents services en ligne (iCloud, iTunes, AppStore, Apple Music…) qui sont déclarés par les filiales européennes du groupe en Irlande ou au Luxembourg.

Dans ce document, l'expert-comptable note d'ailleurs que "les résultats de la filiale française ne reflètent pas la performance d'Apple sur le marché français". Si l'on se réfère aux données fournies par le très sérieux cabinet GFK pour 2016, le géant californien a ainsi vendu en France près de cinq millions d’iPhone. Les Apple Store n'ont donc pesé que pour à peine plus de 6% dans les ventes totales.

Pascal Samama